Le Septembre des Petits Jardins

Posté par cercledeslunes le 16 septembre 2015

La rentrée et ses changements économico-écolo-culturel, mes chers lecteurs.

Oui, oui, vous avez bien lu. Un aérodrome à l’étude, une réharmonisation forestière de l’ONF, une augmentation des enseignants privés, la vente explosive d’un vieil ouvrage, des cadavres d’animaux et pour compléter avec de l’étrange, un écureuil vampire.

Serait-ce un écureuil psychopathe, vampire, suisse, adepte de la raison d’Etat et protecteur des espaces verts qui est à l’origine de tout cela ? Que de mystère entre le bronzage intégrale et la pina colada. Trop de pina colada ? Je n’en suis pas sûre.

 

Transfert Scolaire : Le privé gagnant

L’augmentation des effectifs dans l’enseignement privé a-t-elle pour cause les rythmes scolaires ? Les responsables diocésains ne semblent pas croire à cette explication.

Bien que l’enseignement catholique se soit déclaré plutôt favorable à la semaine de 4,5 jours, la plupart de ses écoles n’y sont pas encore passées. Une responsable diocésaine préfère mettre cette évolution sur le compte « du travail fait dans les établissements privé catholique».

 

Enchère record pour Machiavel

Vendredi 21 août se tenait à Montignac-Lascaux, la 20e vente de livres de collection. 250 personnes ont assisté à cette vente sous l’égide des commissaires-priseurs Vayss et Jaquelens de Clermont-Ferrand.

C’est ainsi qu’un manuscrit original de Nicolas Machiavel a été adjugé à 75000 €, un record. Nous ne connaissons pas l’identité de l’heureux propriétaire de ce magnifique ouvrage du 16e siècle, qui est passé par un intermédiaire pour cet achat exceptionnel.

Nicolas Machiavel

Nicolas Machiavel

 

L’ONF redéfinit son territoire

Pour chaque massif forestier, une réflexion globale assure la prise en compte de tous les enjeux et des besoins auxquels répond la forêt.

Chaque forêt fait l’objet d’un document de gestion, l’« aménagement forestier » qui définit surtout les grands principes d’action et une organisation générale de la fréquentation avec les communes concernés.

L’ONF a donc rétablit la liste des communes riveraines des forêts publiques et redéfinit l’implication des acteurs locaux, implication primordiale et incontournable dans la préservation de ses espaces.

 

Développement économique et aérodrome

Les municipalités de Faremoutier et de La-Celle-sur-Morin souhaitent dynamiser son développement économique grâce à un projet de construction d’un Aérodrome à cheval sur leurs deux communes.

Un appel l’offre avait été lancée et l’entreprise de BTP Leonard & fils, filiale d’Herrman-Grunder Corp, est pour le moment la seule à y avoir répondu. Mais dans tous les cas, les habitants de Faremoutier et de La-Celle-sur-Morin seront consultés et ils peuvent d’ores et déjà donner leur avis sur le site de leur maire.

 

L’écureuil vampire de Bornéo filmé

Selon les populations locales, il est capable de tuer un cerf malgré sa petite taille. L’écureuil vampire, rare et très peu étudié, vient d’être filmé dans la forêt tropicale de l’île de Bornéo en Indonésie pour la toute première fois par une équipe de scientifiques qui ont pu capter une vidéo de 15 secondes de l’animal à la queue démesurée.

 

Le rongeur, dont le nom scientifique est Rheithrosciurus macrotis, semble fourrager dans les feuilles mortes pour trouver des fruits ou de petits insectes. Pourtant, les habitants des villages de ces contrées sont formels, ils affirment que le petit mammifère peut attendre un cerf, perché dans un arbre, avant de lui fondre dessus pour lui sectionner la veine jugulaire et terrasser l’animal.

Rheithrosciurus macrotis

Publié dans I. Le Petit Journal (RP) | Pas de Commentaire »

14e siècle (l’an 1300)

Posté par cercledeslunes le 6 septembre 2015

Je suis Aristode de Vallon, le gardien des Jardins et quand je prends ma charge, le domaine du Nosferatu est à son apogée. Le Prince a su bien s’entourer : les trois marquisats remplissent leurs fonctions avec brio et l’entente est là. D’ailleurs, j’ai pu remarquer qu’Amærovan et Diane de Poitiers sont plutôt proches, plus qu’une simple relation politique. Le Nosferatu et la Brujah ont beaucoup en commun et je mettrais ma main à couper qu’ils soient amants.

Mais les Lupins sont encore nombreux, ils tiennent plusieurs points d’influences et ne laissent pas les semblables approcher des forêts. Malgré ça, l’ordre est maintenu et de nombreux semblables viennent s’installer sur les jardins pour la protection du Prince. Belka est d’ailleurs de retour, accompagnée d’un jeune gangrel du nom de Boïan, elle souhaite rencontrer l’infant de Dominique, son ami. Mais la belle Ravnos ne reste pas, le gangrel qui l’accompagne semble être à la recherche de quelqu’un, sa sœur il me semble, si j’ai bien tout compris. Mais l’ancien noferatu a su apprécier leur compagnie pendant  quelque années.

Le Domaine des Jardins est un repère d’humaniste, la région de Brie est paisible et agréable, j’ai de la chance d’être le gardien de ses terres ; d’autres gardiens ont moins de chance. Cependant cela ne va pas durer la guerre – celle qui va être connu sous le nom de « La Guerre de Cents Ans » – gronde mais surtout la Peste noire annoncent la fin de la prospérité et de la quiétude des Jardins.

La Peste noire arrive en France par le sud en 1347 et touche les Jardins l’année suivante. De nombreux humains meurent, les garous aussi sont touchés et pour survivre, ils organisent des razzias. C’est lors de l’une d’entre elles que Diane de Poitiers est détruite. Amærovan vient de perdre son aimée

Le Nosferatu devient fou de douleur et se lance dans une guerre folle. Il marche en première ligne sur les Lupins, en armure et casque noire, l’épée à la main, traînant dans son sillage une armée de rats déments. Cette fois c’est une vraie guerre contre les garous, pas simplement une régulation, mais bien une éradication qu’Amærovan lance et celle-ci ne s’arrêtera que plusieurs décennies plus tard.

Mais lorsque cette guerre se finit, Amærovan se rend compte de la folie qu’il a engendrée, il réalise que ce n’était que la vengeance qui l’avait guidé, et que de nombreux semblables avaient péri juste pour qu’il puisse apaiser sa douleur. Honteux et meurtri dans sa conscience, Amærovan se retire pour méditer dans les souterrains.

Je vois alors le Nosferatu se replier sur lui-même, la guerre lui a coûté de nombreux appuis et sa retraite n’arrange rien : le clan Tremere fraîchement débarqué investit Provins vide et s’en rend maître. Amærovan reste cloîtré dans sa cave, pansant ses plaies morales dans la lecture d’ouvrages humanistes ; mais il continue toutefois à gérer la région de loin, usant de marionnettes politiques.

 

Auteur : Emilie Latieule

© 2008 – 2014 Emilie Latieule

Publié dans II. Historique des Jardins | Pas de Commentaire »

Annonce Princière

Posté par cercledeslunes le 3 août 2015

Aux semblables des Jardins,

Nos traditions sont les fondations même de notre société, elles sont notre existence et nous nous devons de les respecter, de les préserver et les protéger.
Or deux d’entre elles ont été brisées il y a peu.

Mon jugement est le suivant :

- Comme cela a été convenu, Goran reconnaîtra les deux dettes à Elle, le niveau des dettes reconnues a été convenu entre les deux parties. Mais un ancilla se doit de guider les plus jeunes, aussi, Goran se verra affublé du sobriquet de « Coquebin » pour deux mois à compter du 1er août par moi-même.

- Comme cela a été convenu entre les deux parties, Azilise reconnaîtra deux dettes majeurs à la Elle.

- Helena se verra affublée d’un sobriquet définit par Elle, pendant la durée de la tutelle de Feuille Rouge. De plus, Helena devra reconnaître une dette majeure à Elle.

- Pour Feuille Rouge, étant infant sous tutelle, c’est au tuteur que la faute incombe, soit à Héléna. Mais la proposition faite est intéressante. Aussi Feuille Rouge sera placée, dans un premier temps, sous la tutelle d’Elle pour une durée de deux mois à compter du 1er août puis, dans un second temps, sous la tutelle de Goran pour une durée de trois mois avant de rejoindre son clan.

Nous ne pouvons briser nos traditions sans en payer le prix, aussi, la prochaine fois qu’un bris de traditions se produira, le fautif sera chassé au sang pro-tempore jusqu’à venir faire pénitence auprès des Gardiens des Jardins et de moi-même, seuls juges des sentences.

Que ma pensée soit entendue de tous les semblables des Jardins.

Eva Benech
Sous la dictée sa Maîtresse, son Altesse Dame Le Nôtre « La Bienveillante »
Ancienne de la Rose
Prince des Jardins

Publié dans III. Songes & Vera Cruz | Pas de Commentaire »

Le Juin des Petits Jardins

Posté par cercledeslunes le 28 juin 2015

Mes chers lecteurs et lectrices, j’en suis à la mélomanie en ce mois de juin. Venez et festoyons tous ensemble dans le meilleur et le plus hétéroclite des mondes possibles.

Gens du voyage, sans abri écologistes, vandales mécaniciens, plongeons tous ensemble dans les vices du partage, de la fête, de la musique jusqu’à l’ivresse ! Même Wolfcop est de la partie, c’est vous dire…

Le réveil risque d’être dur, prenez garde au Capillus malum ! Santé !

 

fete

Vivre ensemble la Musique

Ce dimanche dernier, nous fêtions la 34e édition de la Fête de la Musique, le rendez-vous de tous les mélomanes. Un moment participatif, festif et collectif où musiciens et public sont les acteurs incontournables de l’ambiance et de la convivialité de cet événement.

Concert, intermèdes musicaux, interventions d’artistes de tout genre et en tout lieu, c’est l’occasion de descendre dans les rues pour célébrer la musique ; et le « vivre ensemble » ! Créée par Jack Lang le jour du solstice d’été, cette fête se réfère à l’ancienne tradition païenne des feux de la Saint-Jean.

Et grâce au soutien de généreux mécènes de nombreux artistes amateurs et professionnels ont eu, cette année, l’occasion et la joie de partager avec vous leur passion pour la musique.

 

Le Livret de Circulation

Le député ont adopté en première lecture, dans la nuit de mardi 9 à mercredi 10 juin, une proposition de loi socialiste visant à supprimer le livret de circulation imposé aux gens du voyage depuis le 1969, dont le nombre est estimé entre 350 000 et 400 000.

L’ensemble des groupes de gauches ont soutenu le texte, et les Jardins vont plus loin en approuvant par arrêté préfectoral la proposition. Ainsi, les gens du voyage n’auront plus à présenter ce livret de circulation sur le département.

 

Vandalisme à Voisenon, les coupables arrêtés

Alors que la fête de musique battait son plein samedi soir et que BAKELITE faisait son shoot à Voisenon, des jeunes ont décidé de fêter à leur manière l’événement. Ils ont en effet vandalisé et désossé une voiture – Clio Sport – de l’un des festivaliers.

Une patrouille de police, en charge de la sécurité de l’événement, a d’abord été alertée par des bruits sourds provenant du parking. Une fois sur place, elle surprend une bande de jeunes.

Surpris, ils ont pris la fuite à pied mais les agents les ont pris en chasse pour les interpeler quelques minutes plus tard. Dépourvus de papiers d’identités et sous l’emprise de l’alcool, les auteurs ont été conduit au poste de police, en cellule de dégrisement, pour être déférer lundi devant le parquet.

 

Groupe de SDF à l’arbre

A la Ferté-sous-Jouarre, un groupe de six SDF et autant de chiens ont élu domicile au Parc de la Fontaine aux Pigeons alors que les lieux, ré-ouvert au public depuis Pâques, sont toujours sous surveillance policière.

Régulièrement ivres, ils interpellent, invectivent et effrayent tous les promeneurs s’approchant d’un peu trop près de la souche du Sycomore abattu l’hiver dernier.

 

Wolfcop : une soudaine envie de loup-garou ?

Sortie début juin en direct-to-DVD, la comédie horrifique Wolfcop propose une bande-annonce déjantée où se côtoient loup-garou, jolie pépée et flics abrutis.

Synopsis : Lou Garou est un flic alcoolique atteint de lycanthropie galopante. Lou Garou va tenter de devenir un homme meilleur le jour alors qu’il est un animal la nuit.

 

wc1

Publié dans I. Le Petit Journal (RP) | Pas de Commentaire »

Le Petit Journal – Edition Spéciale

Posté par cercledeslunes le 14 juin 2015

Edition spéciale ! Edition spéciale ! Lisez notre édition spéciale !

 

Blandy

 

Nous venons d’apprendre que maintenant que notre très cher Père Alain Bandolier a été victime d’un infarctus au début du mois d’avril. Aucun communiqué n’avait été relayé l’information avant pour ne pas inquiéter la communauté car le Père Bandolier a toujours mis en œuvre sa foi afin d’aider ses ouailles, donnant de son temps à qui en avait le besoin.

« Il est venu nous voir pour distribuer la soupe au foyer. Il s’est toujours montré bon avec nous. » Un sans-abri

« Le Père Bandolier a toujours accueilli les désœuvrés que la société rejetait. » Edna* une paroissienne

« Je pouvais venir le voir au presbytère quand j’avais besoin d’aide ou simplement parler avec quelqu’un » Marc* un jeune paroissien

Toutes les personnes qui connaissent et côtoient le Père n’ont que des louanges à son sujet.

A cela, il faut ajouter que le Père Bandolier est depuis dix ans l’un des quatre prêtres exorcistes d’Ile-de-France, nommés par l’évêque. Il a pratiqué de nombreux rituels durant ces dix dernières années dont certains impressionnants.

Le dernier en date concernait le Sycomore abattu dans le Parc de la Fontaine aux pigeons de Ferté-sous-Jouarre. Souvenez-vous ! La perte de cet arbre avait éveillé tant d’attention et d’émois chez les paroissiens qu’une lette a même été envoyée au Père.

Il ne pouvait certainement pas rester insensible à cette lettre reçue qui narrait les tourments des âmes du Parc. Il avait été touché et affecté par toute cette souffrance qu’il se devait d’apaiser. C’est ce qu’il tenta de faire au début de mois d’Avril, mais le poids de leurs douleurs était bien plus grand qu’il n’aurait pu le concevoir. Hélas, l’exorcisme n’ayant pu être entièrement achevé, le saint homme ne put totalement libérer ses âmes torturées, les apaisant juste pour un temps.

Mais rassurez-vous, le Père Bandolier est maintenant hors de danger. Il a été immédiatement pris en charge par les soins intensifs de l’hôpital et c’est bien remis bien que toujours en convalescence. Son médecin est catégorique :

« Un infractus du myocarde n’est pas une chose anodine. Le Père Bandolier a besoin de repos et ne pas trop solliciter son cœur fragilisé. Tous les efforts intenses sont à proscrire » Docteur Choka Prôphythrol

Notre saint homme restera donc au repos même s’il est certain qu’il n’abandonnera pas ses ouailles. Le père Bandolier espère pouvoir mener à bien la mission qu’il s’est confiée mais ne pourra pas s’y dévouer avant l’été, son médecin refusant catégoriquement tout effort afin de préserver son cœur.

 

*noms fictifs, imaginés par la rédaction

 

 

Publié dans I. Le Petit Journal (RP) | Pas de Commentaire »

13e siècle (l’an 1200)

Posté par cercledeslunes le 30 mai 2015

Le 13e siècle connait des périodes de troubles, et la population garous n’est pas la seule menace. Au début du siècle, l’ordre remarque que de premiers mouvements anarchs commencent, de jeunes vampires rebelles reprochant à leur ancien de sacrifier leurs enfants pour se sauver. Mais comme mon maître a pu le noté dans les archives, le mouvement anarchs n’est pas vraiment présent sur les Jardins.

Mais une autre menace voit le jour menaçant directement les vampires. En 1231, le pape Grégoire IX fonde officiellement l’inquisition l’organisant au sein d’une structure hiérarchisé. La Société de Léopold voit le jour et est d’ailleurs présente dans les jardins. Elle fait parler d’elle à Meaux où le 22 mai 1239, 83 hérétiques sont brûlés. Un groupe d’hérétique cathares, bien loin de chez eux. Quand bien même aucun vampire ne soit concerné à ce moment, la présence de l’inquisition sur le domaine n’est pas à négliger surtout quand la nouvelle qu’un ventrue pris par l’inquisition en 1252 se répand.

Je sais que l’ancien Nosferatu ne prend pas la menace à la légère et surveille étroitement le développement de l’inquisition sur ses jardins même s’il profite des foires de Provins et moi aussi. D’ailleurs alors que la foire bat son plein, je croise un homme qui arpente la foule, épée au côté, s’improvisant bon garant de l’ordre, et je ne suis pas le seul. Ce jeune homme attire l’attention de Dominique, ce vampire que mon maître observait et que j’observe maintenant à mon tour mais de beaucoup plus près. Je ne devrais d’ailleurs pas prendre autant de risque mais m’approcher au plus près de ce personnage est tellement excitant. Mais je m’égare, revenons-en à ce jeune homme.

Ce jeune homme, c’est Amærovan, fils de bateleurs de Provins. Son humanisme plait à Dominique et le Nosferatu décide d’en faire son infant. Mais à la fin du siècle, Dominique quitte les Jardins quelques années après avoir lui avoir offert le baiser.

Le jeune Amærovan se retrouve alors Maître de Jardins sans avoir eu le temps d’apprendre. Etonnamment, son humanisme fait merveille et son inexpérience ne semble lui poser aucun problème. Le jeune Prince peut aussi compter sur le soutien d’Abdias, l’ancien conseillé de son sire qui est aussi son frère, et sur Diane de Poitiers, une Brujah qui fait office de prévôt et avec qui Amærovan s’est lié d’amitié voir plus même. Amærovan prend auprès de lui un Bouffon, un Ravnos nommé Buzey. Après tous son sire avait bien une Ravnos à ses côtés, pourquoi pas lui ? Quand bien même Belka n’était pas le Bouffon de Dominique.

Pour l’aider dans la gestion de son vaste domaine et sur le conseil de son frère, le nouveau Prince des Jardins confie des territoires à gérer à certains clans déjà installés sur les Jardins. Il confiera à Diane de Poitiers, son amante, le nord du domaine autour de Meaux, un Toréador excentrique installé à Melun prend le centre du domaine en charge et un Ventrue, un stratège autant dans la politique que dans l’art de manier la langue française, s’occupe du sud depuis le hameau de Fontainebleau.

Mais Provins reste sous l’influence d’Amærovan, c’est ainsi que l’Elyseum des Jardins devient plus que jamais Nosferatu, partagé entre leurs deux lignées. Et c’est depuis la Tour César que d’antiques traditions désignés par le Prince font lois sur les Jardins.

 

Auteur : Emilie Latieule

© 2008 – 2014 Emilie Latieule

Publié dans II. Historique des Jardins | Pas de Commentaire »

Le Petit Journal – Edition Spéciale

Posté par cercledeslunes le 1 avril 2015

Le Père Alain Bandolier, Prêtre du diocèse de Meaux et responsable du Foyer de Charité est connu pour ses chroniques dans l’hebdomadaire « Famille Chrétienne » depuis Octobre 1995, a répondu à la demande étonnante d’une paroissienne de la communauté de l’église Saint-Etienne Saint Denis de la Ferté-sous-Jouarre.

Une requête pourtant singulière et surement un peu farfelue, il est question d’un arbre millénaire, de gens d’un autre temps, et d’âmes en peine… et contre tout attente, le Père Bandolier y a répondu, se déplaçant, ce mercredi 1er avril au Parc de la Fontaine aux pigeons et ce n’est pas un poisson d’avril.

Mais le plus intéressant ce sont les propos que le célèbre Aumônier a tenus après avoir honoré les lieux d’une bénédiction :

« Les lieux sont empreints d’une immense peine, des âmes, douze âmes en peine. Une tragédie a eu lieu ici, quelque chose d’horrible, tellement palpable que mon cœur pleure. »

Le Père Alain Bandolier c’est ensuite totalement fermé, la tristesse était visible sur son visage. Accompagnée de Sœur Germaine Lévesque, l’Aumônier s’est retiré au couvent des Dominicaines à Amillis, exprimant le besoin de se recueillir et de prier pour ses pauvres âmes.

Le père Bandolier a-t-il ressenti ce que les pénitents ont exprimé lors de leur procession pour les âmes en peine au pied de l’arbre millénaire abattu au parc ?

Indubitablement !

Publié dans I. Le Petit Journal (RP) | Pas de Commentaire »

Le Mars des Petits Jardins

Posté par cercledeslunes le 15 mars 2015

Le mois de mars, signe de renouvellement, de réveil, la nature renaît, fleuris, les oiseaux chantent, les animaux gambadent à nouveau dans nos forêts. Le soleil brille plus haut et plus longtemps. Le temps de sortir dans nos rues et respirer.

Vraiment ? Chers lecteurs, chères lectrices ? Et oui, je vous le dis !

Les mairies sont de sorties pour lutter contre les poids lourds de notre société ! Fontainebleau est le théâtre d’activités printanières, on y vole des œuvres d’art d’Orient. On y voit les animaux s’ébattre follement sur nos routes. Ne sont-ils pas aussi enthousiastes que l’ONF et son plan de préservation ?

Même nos sans-abris effrayés par l’hiver ont été réconfortés aux portes du royaume des rêves ! Le printemps nous éveille et nous invite à l’exprimer en taguant nos bâtiments. La révolution chez la Reine est une preuve de plus où les accolades sont remplacées par des empoignades alors que le feu, lui aussi, est de la partie, naissant spontanément dans un entrepôt.

Et finalement, la preuve la plus surprenante de ce mois de mars : des protecteurs de la nature ont rendu hommage à pas moins qu’un arbre, partageant leur tristesse.

Cher lecteurs, chères lectrices, votre fidèle correspondante toujours prête à vous informer. N’oubliez pas : Le printemps est à nos portes pour notre plus grand bien.

 

Stop aux camions

Les maires ruraux de Villecerf, Ville-Saint-Jacques et Villemer entourés par leur conseil municipal ont manifesté sur la D 403, pour protester contre l’intense passage des poids lourds.

Le maire de Ville-Saint-Jacques, Francis Duchateau a déclaré : « Nos concitoyens en ont assez de subir les nuisances. Il est temps d’évaluer concrètement la solution d’un déviation afin de préserver le calme et la sécurité de chacun »

Nuisances sonores, dangerosité, blocage de la circulation… Trois maires ruraux de Seine-et-Marne disent stop. Ils réclament une déviation. La route qui est en partie construite sur une tourbière, n’est en effet pas adaptée au passage régulier des 38 et 40 tonnes.

 

Œuvres volées à Fontainebleau

Une enquête a été ouverte après le vol début mars d’une vingtaine d’œuvres d’art au musée chinois du château de Fontainebleau. L’effraction a duré sept minutes.

Les objets datent des XVIIIe et XIXe siècles et proviennent de Chine et du Royaume de Siam (actuelle Thaïlande)

5701447

 

Plan de préservation de l’ONF : Une nécessité

Sangliers, cerfs, chevreuils, renards et autres blaireaux sont responsables de l’augmentation d’accidents de la route aux abords et dans la forêt de Fontainebleau. Pas moins d’une trentaine rien que pour ces quatre dernières semaines.

Rappelons-nous que l’ONF avait réussi à débloquer des fonds le mois dernier dans le but de lancer un grand plan de préservation. Les événements de ses dernières semaines mettent bien en évidence la nécessité d’un tel plan.

 

Dégradation sur Maincy

Les auteurs des dégradations réalisées sur les murs de la mairie de Maincy ainsi que de la salle polyvalente voisine n’ont toujours pas été retrouvé, une enquête pour dégradation de bien publique a été ouverte.

Nous pouvons remercier les agents de la commune qui ont su effacer l’ensemble des graffitis qui recouvraient les murs des deux bâtiments municipaux.

 

Des bonnes œuvres bien particulières

C’est un fait bien étrange qui s’est déroulé mi-février sur les alentours de Disneyland.

Un groupe de jeunes de la cité d’Orly Parc de Lagny sur Marne, pourtant réputée dangereuse, sont venus distribuer soupes chaudes et couvertures à des sans-abris sur la commune de Magny-le-Hongre.

Les forces de l’ordre qui s’attendaient à des débordements ont été agréablement surprises, Parmi la vingtaine de jeunes participants, certains sont pourtant connus des services de Polices.

 

Révolution au Clubbing de la Reine

Dimanche 22 février, le Clubbing de la Reine, ce club pourtant très convivial de Meaux, a été le théâtre d’une bagarre à l’heure de sa fermeture.

En effet, il est 5h du matin lorsqu’une violente bagarre opposant pas moins d’une vingtaine d’individu a éclaté faisant plusieurs blessés à l’arme blanche.

Selon une source policière, il y aurait eu 5 blessés dont les jours ne sont pas en danger et une personne a été interpellée.

 

Incendie dans un entrepôt de stockage

Un incendie d’origine indéterminée a détruit un entrepôt de stockages dans la zone industrielle de la Pierre de Tourneville, ce mardi 17 février à Isles-lès-Villenoy non loin de Meaux. Celui-ci s’est déclaré dans la nuit et n’a heureusement pas fait de victimes.

Prévenu par le gardien, les pompiers ont pu intervenir avant que l’incendie ne se propage aux entrepôts voisins mais d’importants moyens ont dû être mobilisés pour venir à bout des flammes.

 

Manifestation à la Ferté-sous-Jouarre

Des militants écologistes se sont retrouvés au parc de la Fontaine aux Pigeons, devant le sycomore qui a été détruit il y a quelques mois, pour une marche silencieuse.

Ainsi une cinquantaine de personnes ont marché depuis la souche morte du sycomore jusqu’à la mairie de la Ferté-sous-Jouarre.

L’atmosphère était au recueillement. Les démonstrations de soutien ont été nombreuses, bougies, bouquets de fleurs et paroles de réconfort ont été déposés au pied du sycomore ainsi qu’à la mairie, à la plus grande surprise des riverains et de la mairie.

 

Publié dans I. Le Petit Journal (RP) | Pas de Commentaire »

Le Février des Petits Jardins

Posté par cercledeslunes le 8 février 2015

Mes fidèles lecteurs, votre investigatrice dévouée a senti sa plume s’agiter en ce mois de Février.

Les nuits s’agitent et pas qu’un peu ! Je vous le dis, les sans-abri tremblent de froid et de peur depuis ces derniers mois. La chasse est ouverte ! Qui mène le bal ? Peut-être la Sorcière Rouge, rien n’est clair.

Le Sweet Dream apportera peut-être la réponse mais êtes-vous prêts à plonger dans les Paradis Artificiels ?? Baudelaire l’a fait pourquoi pas vous.

Notre ambassadeur continue ses réceptions à la hauteur de sa réputation. Le mystère s’y est invité, à Vaux le Vicomte, mais Ferrero est-il toujours de la partie ?

Fontainebleau se développe, rien de moins. Un nouveau zoo ou un vivier inépuisable ? La Chasse à cours redevient-elle à la mode ?

Votre dévouée investigatrice qui ne recule devant aucun danger pour vous apporter la Bonne Parole !

 

 

Portrait-robot ou pas de Portrait-Robot

 Portrait robot Artemis

(Portrait-robot d’Artemis)

 

Cet homme est activement recherché par la police depuis mi-janvier dans le cadre du plan de lutte contre le terroriste.

Une autre affaire, selon une source anonyme, le tueur en série qui s’en prendrait aux sans-abris serait en fait une femme de taille standard aux longs cheveux rouges mais pour le moment, aucun portrait-robot n’a été diffusé.

 

Les Paradis artificiels

La drogue a toujours joué un rôle important dans la création artistique. Comment ne pas penser à Baudelaire et ses Paradis artificiels.

Aujourd’hui c’est un doux rêve qui inspire nos artistes des Jardins. Sweet Dream est à la mode dans le milieu artistique. Verrons-nous sous peu de nouveau Baudelaire ?

 

Fashion Week à Vaux le Vicomte

Alors que la Fashion Week se clôturait à Paris, une artiste inconnue s’expose au Château de Vaux-le-Vicomte suivie d’une soirée privée.

L’artiste a souhaité voiler son nom de mystère et cela a porté ses fruits, suscitant l’intérêt d’invités triés sur le volet à vouloir la découvrir.

 

Les grands travaux de Fontainebleau

La ministre de la Culture, Fleur Pellerin, a présenté le 26 janvier 2015, un plan de développement dont va bénéficier le château de Fontainebleau.

La forêt de Fontainebleau n’est pas en reste puisque l’ONF a réussi à débloquer des fonds pour permettre la mise en place un grand plan de préservation de ce vaste espace forestier. L’ONF désire ainsi renforcer la sécurité des animaux aux abords des routes mais aussi des automobilistes.

 

Des revenants au parc de la fontaine aux pigeons

Alors qu’il se promenait à la nuit tombée aux abords du parc, un couple de sexagénaire a fait les frais d’événements particuliers dignes des meilleurs films d’horreur.

Eléanore Lemaire, la jeune femme récemment retrouvée morte est apparue, leur demandant de l’aider à la libérer de la malédiction avant disparaître. Un homme, habillé dans un style années 20, est ensuite arrivé pour confirmer les dires de la jeune femme, étant lui-même prisonnier, avant de disparaître à son tour. Puis c’est une femme d’une autre époque accompagnée de deux enfants qui leur est apparue. Le couple, effrayé par ses apparitions, s’est alors empressé de quitter les lieux.

 

Dontnod s’attaque aux vampires

Vampyr, le nouvel RPG du studio Dontnod Entertainment, nous met aux commandes d’un ancien docteur transformé en vampire, peu après la Première Guerre Mondiale.

Le jeu devrait proposer des choix moraux importants, notamment en rapport avec son statut de médecin, et sa nature vampirique. La sortie du jeu ne semble pas être pour tout de suite puisque les rumeurs parlent d’une sortie prévue en 2017.

 

Publié dans I. Le Petit Journal (RP) | Pas de Commentaire »

Les Jardins 2013-2014

Posté par cercledeslunes le 23 novembre 2014

Que se passe-t-il, une sensation étrange, l’air est électrique. Ce soir-là, je ne sais expliquer le sentiment qui m’étreint mais j’aurais l’explication quelques jours plus tard.

Parfois la réalité dépasse la fiction et nous voilà isolé du reste du monde. En fait, non, moi, comme tous les êtres humains, je ne lui suis pas. Alors que mes amis – ce ne sont pas mes amis, mais c’est amusant de les citer ainsi – se réunissaient, un être surnaturel leur est apparu l’espace de cinq minutes, mais il s’en ait passé des choses pendant ses cinq longues minutes. C’est lui qui est à l’origine de ce dôme, isolant tout être surnaturel à l’intérieur, les coupant physiquement du reste du monde.

Son intervention est liée aux différents débordements de ses précédents mois pour pas dire années. C’est vrai que mes amis n’ont pas été des plus discrets ses derniers temps. Son message a été des plus limpides, mes amis ont un an pour tout remettre en ordre et se faire les plus discrets possibles, eux comme les bêtes poilues, sinon, il détruit tout le monde afin de préserver l’équilibre de notre univers. Et en guise d’exemple, de ce que j’en sais, il aurait, d’un pointement du doigt, détruit un certain Mephisto. Mais on apprendra plus tard qu’il s’agissait en fait de Gustave Amyot, ancien Brujah se faisant passer pour ce fameux Mephisto. Il faudra que je reprenne mes recueils pour me souvenir plus précisément de qui il s’agit.

J’apprends aussi – ne me demandez pas comment, je ne vous le dirai pas – qu’un certain nombre d’événement a eu lieu lors de cette soirée. Lady Laura Halcombe, l’anglaise, Prince des Jardins, a visiblement été boutée hors de son trône par le primogénat. En fait, quoi de plus normal, c’est une anglaise après tout, non mais… Et cela a, semble-t-il, été provoqué par l’initiative du clan des loups. Suite à ça, on a plus revue l’anglaise jusqu’à ce qu’un nouveau Prince se fasse connaitre, presque 8 mois plus tard.

En attendant, car aucun ancien ami n’avait souhaité prendre la place, le primogénat a donc désigné un régent : un nouveau venu, ancilla du clan Trémère. Et tout le monde le sait, ce clan est bien connu pour être très hiérarchique, ordonné et cadré, et pour le coup, ce Trémère du nom d’Aaron, s’avère être un bon choix semble-t-il. Les Jardins retrouvent leur calme, la guerre avec les loup-garous est visiblement derrière nous, enfin derrière eux. Un vieux loup dont personne ne connait l’apparence sauf une bohémienne, se serait mis au clair avec l’alpha, en fait ils se sont simplement mis dessus mais le résultat est là. 

Une historie de boisson corrompue et d’industrie impliquant visiblement des garous de tout horizon mais aussi mes amis a visiblement pris fin par l’anéantissement d’une usine dans une zone industrielle. Apparemment, mes amis n’y sont pas allés par quatre chemins. De ce que j’en sais, L’ancien Amærovan et son ami le Loup, accompagnés de l’ensemble des semblables du Domaine, ont été faire le ménage et place nette. Depuis, c’est à se demander si cette histoire de boissons n’a jamais exister.

Cependant, il y a quand même quelques affaires louches, comme une histoire de pollution qui se règle d’elle-même, étouffée dans l’œuf pourrait-on presque dire, mais dans l’histoire une des deux forces en opposition y a perdu des influences. Des épées perdues et retrouvées, une possédée par le clan Gangrel et les deux autres par mon sombre ami, Amærovan. Et du coté de Disneyland, les rêveurs s’agitent. Prophéties et Anciens seraient de la partie.

Nous sommes en fin d’année, au début de l’hiver avant les fêtes de fin d’année et des disparitions agitent Melun et ses alentours. La femme à la peau foncée, Manu, fait le ménage mais un autre semble s’amuser dans l’ombre sur son territoire et ça ne lui plait gère. Certains de mes amis s’intéressent à la situation et ils font une triste découverte. Un prophète fanatique vraiment inquiétant et visiblement très vieux leur annonce l’arrivée de celle qu’il attend mais un rituel doit être réalisé.

Mes amis ne savent pas vraiment s’ils doivent ou non réveiller la dormeuse. En fait un tombeau scellé a été découvert chez les rêveurs et celle que l’autre fou attendre semble y être endormie, pourtant elle, la danseuse orientale, c’est comme ça qu’elle leur apparaît,  appellerait les lunatiques. Il faut une coupe, trois sang, la traduction du rituel inscrit sur le tombeau et un prophète, ce sera Elle – entre histoires de fanatiques, Elle est plutôt bien placée. Mes amis mettent un certain temps a comprend la prophétie, je ne pouvais pas leur donner alors qu’elle dort dans nos archives depuis plus de cinq siècles. C’est au début de l’été qu’ils réveillent enfin la danseuse.

Le dôme, ce vase clos imposé par cet être inconnu, aura au moins eu du bon. Il a recentré mes amis, ils sont plus discrets même si j’en sais toujours autant sur eux. Je relis mes archives de cette année écoulée et ce qui me vient alors à l’esprit c’est le mot transition.

 

Auteur : Emilie Latieule

© 2008 – 2014 Emilie Latieule

Publié dans II. Historique des Jardins | Pas de Commentaire »

1234
 

Blog du niveau intermédiaire |
NTC Solidarité |
Familyafterall |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les touristes à Frejus
| Font-Romeu Autrement
| Naissance et Co-Nais-Sens