L’Octobre des Petits Jardins

Posté par cercledeslunes le 14 octobre 2015

L’heure est grave ! Mes fidèles lecteurs et lectrices, la fin du monde est là.

Certains d’entre vous diraient que ce n’est pas nouveau, qu’on ne la leur fait plus avec ces histoires annuelles d’illuminés parlant d’apocalypse. Mais, je vous le dis, vous allez changer d’avis en lisant les articles qui suivent. On y parle d’Attila, d’Aviator, de Prison Break, de Lune Rouge, de 6ième Sens, et de Rock subversif. La preuve en est qu’Hollywood contrôle le monde !

Et surtout, nos « amis » les chats nous attaques et deviennent fous ! J’en ai été victime… et je ne regarderais plus Monsieur Pim’s de la même manière désormais.

La vérité est ailleurs…

 

Un Attila dans nos bois

Il y a un mois, les habitants de la résidence Bertrand Padissy à Avon, se sont réveillés avec un sanglier dans leur jardin. Il y a trois semaines, un riverain a eu la surprise, en achetant son journal de bon matin, de rencontrer « deux sangliers en train de fouiller le sol d’un massif de rosiers ». Les animaux entrent en ville pour manger et boire.

La Fédération Départementale des Chasseurs de Seine-et-Marne a organisé une chasse dans la forêt de Fontainebleau le dernier week-end de Septembre et a tiré le gros lot. Les chasseurs qui ont participé à cette chasse exceptionnelle, se sont retrouvés face une bête exceptionnelle, un mastodonte de près de 300 Kg, soit deux fois la taille des sangliers hantant nos forêt. Il s’agit en fait d’une sous-espèce du mammifère appelée le Sus Scrofa Attila, ou sanglier des Balkans.

Ce sanglier vit principalement au cœur des immenses forêts de Turquie, la Fédération Départementale soupçonne une introduction d’un de ces spécimens sur nos terres de manière illégale et une enquête devrait être ouverte.

Petit nid douillet à vendre sur Fontainebleau

A vendre, en centre-ville de Fontainebleau, bâtiment inscrit aux Monuments Historiques, mise aux enchères en 2016 avec une mise à prix de 500.000 €. La prison de Fontainebleau est à vendre ! Fermée en 1990, suivie par son musée en 2013, la prison sera vendue aux enchères en 2016 par les Domaines.

Apres la fermeture de la prison, l’espoir d’en faire un musée, unique en son genre, avait séduit jusqu’au Ministère. Après 1 million de travaux, le Musée avait ouvert en 1995, sans pour autant décoller : pas de panneau devant l’entrée, pas de visite pour le grand public. Résultat : un site méconnu, endormi, malgré la richesse de ses collections et la présence spectaculaire de deux guillotines !

Vidé et définitivement fermé depuis 2013, la prison n’avait plus qu’à attendre quel avenir lui serait réservé. Ce sera donc au futur propriétaire d’écrire sa nouvelle histoire, mais pour cela, il faudra attendre 2016 pour connaitre qui sera l’heureux propriétaire des lieux.

PRISONBLO

 

 

Développement économique et aérodrome, la suite…

Comme nous vous l’avions communiqué dans notre dernière édition, un aérodrome pourrait voir le jour prochainement entre les municipalités de Faremoutier et de La-Celle-Sur-Morin. Une seconde entreprise est entré dans la danse, la Charles Herbert Morssalion. D’après nos sources, il semblerait cependant que toute l’attention des municipalités reste tournée vers l’entreprise familiale Leonard & fils.

Une réunion a d’ailleurs été programmée ce samedi 10 Octobre 2015 à partir de 21h00 à la communauté de communes de Pommeuse, ville voisine, pour l’ouverture d’un débat public.

Éclipse – La Folie Rouge

Les habitants d’Europe, d’Afrique, d’Amérique du sud et du nord ainsi que de l’ouest de la Russie ont pu observer une éclipse totale d’une « super Lune » dans la nuit du 27 au 28 septembre. Pour observer ce phénomène nul besoin de lunettes de protection ou de télescope, il a suffi de veiller tard dans la nuit.

Un événement astronomique qui a réuni un grand nombre de personnes admiratives et rêveuses mais cela n’a pas été le cas pour les animaux. En effet, il a été noté une agitation exceptionnelle de nos amis les bêtes durant le phénomène. Plusieurs cas d’agression ont même été signalés par des propriétaires de chiens ou de chats. Les résidents des zoos, chenils et centres SPA ont été, eux aussi, victime de cette folie lunaire. Les bois et forêt n’ont pas été en reste, des promeneurs nocturnes qui profitaient de l’éclipse ont dû fuir face à un cerf rendu fou.

Le phénomène a cessé au matin du lundi, les explications sur ce qu’il s’est passé reste pour l’instant sans réponse concrète. Certain parle de la Folie Rouge. Affaire à suivre.

113798fa857ae98ea0a8da57cb9a6cfe

Un prophète dans la nuit

Un vieil homme hirsute a été vu à plusieurs reprises dans le parc de la Fontaine aux pigeons. Il y erre la nuit, habillé tel un prophète biblique armé de son bâton de pèlerin. Plusieurs témoins qui l’ont approché, affirment que ce vieillard parlerait avec les morts et plus particulièrement à Eléonore Lemaire.

Cette jeune femme est connue de par les circonstances étranges de sa mort, il y a un an de cela. Les autorités n’ont, encore aujourd’hui, aucune réponse.

Les plus curieux parmi la faune nocturne rapportent que les paroles du prophète sont étranges et d’un autre temps. Aucun hôpital psychiatrique n’a eu à déplorer la fuite d’un de leur patient et ce vieil homme n’a démontré aucune tendance agressive se contentant de déambuler dans le parc et d’intriguer les promeneurs.

Les Hollywood Vampires

Dans les années 60 et 70, ce club de musiciens de rock se réunissait au fameux Rainbow Bar an Grill sur le Sunset Strip à Holywood. Le club avait comme membres, Jim Morisson, Jimmy Hendrix, John Lennon, et bien d’autres. Le dernier vampire vivant aujourd’hui est Alice Cooper qui a décidé de rendre hommage à ses amis avec la participation de Johnny Depp.

 HardForce-blog-555

Publié dans I. Le Petit Journal (RP) | Pas de Commentaire »

L’édition explosive des Petits Jardins

Posté par cercledeslunes le 30 septembre 2015

Chers lecteurs, chères lectrices, il y a des jours plus explosifs que d’autre et aujourd’hui en est un ! Fontenay-Tresigny ressemble à une zone de guerre, la rue Bertaux a été dispersée dans les flammes, le sang et les larmes. Et pendant ce temps-là à Paris, on va disperser un noble patrimoine, mettre la monarchie aux enchères. Dans les deux cas, ça coûtera et ça rapportera son pesant de cacahuètes.

La question est : A qui ?

Je vous laisse trouver la bonne réponse pour ma part j’ai ma petite idée.

 

Explosion dans la nuit : Fontenay-Trésigny sous le choc

Dans la nuit de lundi à mardi, vers 3h du matin, l’effondrement du bâtiment du 29 rue Bertaux a provoqué la rupture d’une conduite de gaz. Quelques instants plus tard, une violente explosion a dévasté la rue. L’arrivée massive des pompiers a permis de circonscrire l’incendie tandis que la gendarmerie bouclait la zone.

L’incendie a duré plus de deux heures et ce n’est que vers 5h30 que les secours ont pu commencer à prendre en charge les victimes du sinistre. Le nombre des victimes est important, les pompiers ont pour le moment dénombré 10 morts, 4 blessés graves et 6 blessés légers qui ont été transférés au Centre hospitalier de Coulommiers. Il reste néanmoins 5 personnes encore portées disparues.

Cet événement laisse dans le plus grand désarroi les habitants de la rue Bertaux qui ont tout perdu en l’espace d’une nuit. Pour certains, c’est une tragédie : «J’ai tout perdu. Mon commerce, c’était toute ma vie.» énonce hébété le propriétaire de la quincaillerie Moinot. D’autres plus chanceux n’en restent pas moins sous le choc : «J’ai été réveillé par un tremblement puis j’ai vu mes vitres exploser. J’ai cru revenir en 1941 durant la guerre» déclare, encore tremblant, l’un des habitants du quartier.

Les dégâts sont estimés à plusieurs centaines de milliers d’Euro et pourraient atteindre le million. Un plan de secours et de soutien a été mis en place par la mairie pour les rescapés mettant à disposition la salle municipale. Le maire, Pierrick Rollissi, est venu à la rencontre de ses concitoyens pour les soutenir et remercier le travail exemplaire des secours affirmant que tout sera mis en œuvre pour aider les victimes. Il a également affirmé qu’une enquête est en cours afin de déterminer les causes du sinistre, aucune piste n’est exclue.

L’Héritage aux enchères

Ce sont des témoins rares de l’histoire. La maison de vente Sotheby’s dispersera en cette fin du mois de Septembre, près de 232 œuvres, meubles et objets ayant appartenu au comte de Paris (1908-1999). Dans cette collection figure notamment une toile de Louis de Carmontelle, Les gentilshommes du duc d’Orléans dans l’habit de Saint-Cloud (1770). Estimé à 350 000 €, c’est le lot le plus cher de cette vente. D’autres pièces d’exception sont également dispersées, comme le tableau Louis-Philippe, duc de Valois, au berceau (1774), de Nicolas-Bernard Lépicié (200 000 €) ou un collier de l’Ordre du Saint-Esprit (300 000 €).

Prétendant au trône de France, le comte de Paris avait hérité de son père en 1940, et à sa mort, il avait légué ses biens à la fondation Saint-Louis, qu’il avait créée pour sauvegarder le patrimoine de la famille d’Orléans.

«Cette collection constitue un ensemble unique et absolument exceptionnel. Il s’agit d’une vente royale, un événement tout à fait rare pour le marché international de l’art: ce sont les objets les plus précieux des Orléans conservés jusqu’à aujourd’hui dans la famille depuis cinq siècles. Certains remontent à Henri IV», qui régna sur la France de 1589 à 1610, précise à l’AFP Pierrot Marthes.

Lors du lègue de ses biens à la Fondations Saint-Louis, les enfants du comte de Paris avaient entamé une procédure d’une douzaine d’année pour obtenir la restitution de l’héritage. La justice a fini par trancher et décidé de la restitution aux héritiers des «biens historiques du trésor des rois de France», leur spoliation manifeste par leur aïeul ayant été reconnue en dernière instance, au terme d’une longue bataille judiciaire.

«Par la succession, les héritiers restent soumis au partage. Et partager ce trésor familial et historique est quasiment impossible avec un problème insoluble d’équité. La solution, c’est la vente», explique le vice-président de Sotheby’s.

Publié dans I. Le Petit Journal (RP) | Pas de Commentaire »

Le Septembre des Petits Jardins

Posté par cercledeslunes le 16 septembre 2015

La rentrée et ses changements économico-écolo-culturel, mes chers lecteurs.

Oui, oui, vous avez bien lu. Un aérodrome à l’étude, une réharmonisation forestière de l’ONF, une augmentation des enseignants privés, la vente explosive d’un vieil ouvrage, des cadavres d’animaux et pour compléter avec de l’étrange, un écureuil vampire.

Serait-ce un écureuil psychopathe, vampire, suisse, adepte de la raison d’Etat et protecteur des espaces verts qui est à l’origine de tout cela ? Que de mystère entre le bronzage intégrale et la pina colada. Trop de pina colada ? Je n’en suis pas sûre.

 

Transfert Scolaire : Le privé gagnant

L’augmentation des effectifs dans l’enseignement privé a-t-elle pour cause les rythmes scolaires ? Les responsables diocésains ne semblent pas croire à cette explication.

Bien que l’enseignement catholique se soit déclaré plutôt favorable à la semaine de 4,5 jours, la plupart de ses écoles n’y sont pas encore passées. Une responsable diocésaine préfère mettre cette évolution sur le compte « du travail fait dans les établissements privé catholique».

 

Enchère record pour Machiavel

Vendredi 21 août se tenait à Montignac-Lascaux, la 20e vente de livres de collection. 250 personnes ont assisté à cette vente sous l’égide des commissaires-priseurs Vayss et Jaquelens de Clermont-Ferrand.

C’est ainsi qu’un manuscrit original de Nicolas Machiavel a été adjugé à 75000 €, un record. Nous ne connaissons pas l’identité de l’heureux propriétaire de ce magnifique ouvrage du 16e siècle, qui est passé par un intermédiaire pour cet achat exceptionnel.

Nicolas Machiavel

Nicolas Machiavel

 

L’ONF redéfinit son territoire

Pour chaque massif forestier, une réflexion globale assure la prise en compte de tous les enjeux et des besoins auxquels répond la forêt.

Chaque forêt fait l’objet d’un document de gestion, l’« aménagement forestier » qui définit surtout les grands principes d’action et une organisation générale de la fréquentation avec les communes concernés.

L’ONF a donc rétablit la liste des communes riveraines des forêts publiques et redéfinit l’implication des acteurs locaux, implication primordiale et incontournable dans la préservation de ses espaces.

 

Développement économique et aérodrome

Les municipalités de Faremoutier et de La-Celle-sur-Morin souhaitent dynamiser son développement économique grâce à un projet de construction d’un Aérodrome à cheval sur leurs deux communes.

Un appel l’offre avait été lancée et l’entreprise de BTP Leonard & fils, filiale d’Herrman-Grunder Corp, est pour le moment la seule à y avoir répondu. Mais dans tous les cas, les habitants de Faremoutier et de La-Celle-sur-Morin seront consultés et ils peuvent d’ores et déjà donner leur avis sur le site de leur maire.

 

L’écureuil vampire de Bornéo filmé

Selon les populations locales, il est capable de tuer un cerf malgré sa petite taille. L’écureuil vampire, rare et très peu étudié, vient d’être filmé dans la forêt tropicale de l’île de Bornéo en Indonésie pour la toute première fois par une équipe de scientifiques qui ont pu capter une vidéo de 15 secondes de l’animal à la queue démesurée.

 

Le rongeur, dont le nom scientifique est Rheithrosciurus macrotis, semble fourrager dans les feuilles mortes pour trouver des fruits ou de petits insectes. Pourtant, les habitants des villages de ces contrées sont formels, ils affirment que le petit mammifère peut attendre un cerf, perché dans un arbre, avant de lui fondre dessus pour lui sectionner la veine jugulaire et terrasser l’animal.

Rheithrosciurus macrotis

Publié dans I. Le Petit Journal (RP) | Pas de Commentaire »

14e siècle (l’an 1300)

Posté par cercledeslunes le 6 septembre 2015

Je suis Aristode de Vallon, le gardien des Jardins et quand je prends ma charge, le domaine du Nosferatu est à son apogée. Le Prince a su bien s’entourer : les trois marquisats remplissent leurs fonctions avec brio et l’entente est là. D’ailleurs, j’ai pu remarquer qu’Amærovan et Diane de Poitiers sont plutôt proches, plus qu’une simple relation politique. Le Nosferatu et la Brujah ont beaucoup en commun et je mettrais ma main à couper qu’ils soient amants.

Mais les Lupins sont encore nombreux, ils tiennent plusieurs points d’influences et ne laissent pas les semblables approcher des forêts. Malgré ça, l’ordre est maintenu et de nombreux semblables viennent s’installer sur les jardins pour la protection du Prince. Belka est d’ailleurs de retour, accompagnée d’un jeune gangrel du nom de Boïan, elle souhaite rencontrer l’infant de Dominique, son ami. Mais la belle Ravnos ne reste pas, le gangrel qui l’accompagne semble être à la recherche de quelqu’un, sa sœur il me semble, si j’ai bien tout compris. Mais l’ancien noferatu a su apprécier leur compagnie pendant  quelque années.

Le Domaine des Jardins est un repère d’humaniste, la région de Brie est paisible et agréable, j’ai de la chance d’être le gardien de ses terres ; d’autres gardiens ont moins de chance. Cependant cela ne va pas durer la guerre – celle qui va être connu sous le nom de « La Guerre de Cents Ans » – gronde mais surtout la Peste noire annoncent la fin de la prospérité et de la quiétude des Jardins.

La Peste noire arrive en France par le sud en 1347 et touche les Jardins l’année suivante. De nombreux humains meurent, les garous aussi sont touchés et pour survivre, ils organisent des razzias. C’est lors de l’une d’entre elles que Diane de Poitiers est détruite. Amærovan vient de perdre son aimée

Le Nosferatu devient fou de douleur et se lance dans une guerre folle. Il marche en première ligne sur les Lupins, en armure et casque noire, l’épée à la main, traînant dans son sillage une armée de rats déments. Cette fois c’est une vraie guerre contre les garous, pas simplement une régulation, mais bien une éradication qu’Amærovan lance et celle-ci ne s’arrêtera que plusieurs décennies plus tard.

Mais lorsque cette guerre se finit, Amærovan se rend compte de la folie qu’il a engendrée, il réalise que ce n’était que la vengeance qui l’avait guidé, et que de nombreux semblables avaient péri juste pour qu’il puisse apaiser sa douleur. Honteux et meurtri dans sa conscience, Amærovan se retire pour méditer dans les souterrains.

Je vois alors le Nosferatu se replier sur lui-même, la guerre lui a coûté de nombreux appuis et sa retraite n’arrange rien : le clan Tremere fraîchement débarqué investit Provins vide et s’en rend maître. Amærovan reste cloîtré dans sa cave, pansant ses plaies morales dans la lecture d’ouvrages humanistes ; mais il continue toutefois à gérer la région de loin, usant de marionnettes politiques.

 

Auteur : Emilie Latieule

© 2008 – 2014 Emilie Latieule

Publié dans II. Historique des Jardins | Pas de Commentaire »

Le Petit Journal – Edition Spéciale

Posté par cercledeslunes le 14 juin 2015

Edition spéciale ! Edition spéciale ! Lisez notre édition spéciale !

 

Blandy

 

Nous venons d’apprendre que maintenant que notre très cher Père Alain Bandolier a été victime d’un infarctus au début du mois d’avril. Aucun communiqué n’avait été relayé l’information avant pour ne pas inquiéter la communauté car le Père Bandolier a toujours mis en œuvre sa foi afin d’aider ses ouailles, donnant de son temps à qui en avait le besoin.

« Il est venu nous voir pour distribuer la soupe au foyer. Il s’est toujours montré bon avec nous. » Un sans-abri

« Le Père Bandolier a toujours accueilli les désœuvrés que la société rejetait. » Edna* une paroissienne

« Je pouvais venir le voir au presbytère quand j’avais besoin d’aide ou simplement parler avec quelqu’un » Marc* un jeune paroissien

Toutes les personnes qui connaissent et côtoient le Père n’ont que des louanges à son sujet.

A cela, il faut ajouter que le Père Bandolier est depuis dix ans l’un des quatre prêtres exorcistes d’Ile-de-France, nommés par l’évêque. Il a pratiqué de nombreux rituels durant ces dix dernières années dont certains impressionnants.

Le dernier en date concernait le Sycomore abattu dans le Parc de la Fontaine aux pigeons de Ferté-sous-Jouarre. Souvenez-vous ! La perte de cet arbre avait éveillé tant d’attention et d’émois chez les paroissiens qu’une lette a même été envoyée au Père.

Il ne pouvait certainement pas rester insensible à cette lettre reçue qui narrait les tourments des âmes du Parc. Il avait été touché et affecté par toute cette souffrance qu’il se devait d’apaiser. C’est ce qu’il tenta de faire au début de mois d’Avril, mais le poids de leurs douleurs était bien plus grand qu’il n’aurait pu le concevoir. Hélas, l’exorcisme n’ayant pu être entièrement achevé, le saint homme ne put totalement libérer ses âmes torturées, les apaisant juste pour un temps.

Mais rassurez-vous, le Père Bandolier est maintenant hors de danger. Il a été immédiatement pris en charge par les soins intensifs de l’hôpital et c’est bien remis bien que toujours en convalescence. Son médecin est catégorique :

« Un infractus du myocarde n’est pas une chose anodine. Le Père Bandolier a besoin de repos et ne pas trop solliciter son cœur fragilisé. Tous les efforts intenses sont à proscrire » Docteur Choka Prôphythrol

Notre saint homme restera donc au repos même s’il est certain qu’il n’abandonnera pas ses ouailles. Le père Bandolier espère pouvoir mener à bien la mission qu’il s’est confiée mais ne pourra pas s’y dévouer avant l’été, son médecin refusant catégoriquement tout effort afin de préserver son cœur.

 

*noms fictifs, imaginés par la rédaction

 

 

Publié dans I. Le Petit Journal (RP) | Pas de Commentaire »

13e siècle (l’an 1200)

Posté par cercledeslunes le 30 mai 2015

Le 13e siècle connait des périodes de troubles, et la population garous n’est pas la seule menace. Au début du siècle, l’ordre remarque que de premiers mouvements anarchs commencent, de jeunes vampires rebelles reprochant à leur ancien de sacrifier leurs enfants pour se sauver. Mais comme mon maître a pu le noté dans les archives, le mouvement anarchs n’est pas vraiment présent sur les Jardins.

Mais une autre menace voit le jour menaçant directement les vampires. En 1231, le pape Grégoire IX fonde officiellement l’inquisition l’organisant au sein d’une structure hiérarchisé. La Société de Léopold voit le jour et est d’ailleurs présente dans les jardins. Elle fait parler d’elle à Meaux où le 22 mai 1239, 83 hérétiques sont brûlés. Un groupe d’hérétique cathares, bien loin de chez eux. Quand bien même aucun vampire ne soit concerné à ce moment, la présence de l’inquisition sur le domaine n’est pas à négliger surtout quand la nouvelle qu’un ventrue pris par l’inquisition en 1252 se répand.

Je sais que l’ancien Nosferatu ne prend pas la menace à la légère et surveille étroitement le développement de l’inquisition sur ses jardins même s’il profite des foires de Provins et moi aussi. D’ailleurs alors que la foire bat son plein, je croise un homme qui arpente la foule, épée au côté, s’improvisant bon garant de l’ordre, et je ne suis pas le seul. Ce jeune homme attire l’attention de Dominique, ce vampire que mon maître observait et que j’observe maintenant à mon tour mais de beaucoup plus près. Je ne devrais d’ailleurs pas prendre autant de risque mais m’approcher au plus près de ce personnage est tellement excitant. Mais je m’égare, revenons-en à ce jeune homme.

Ce jeune homme, c’est Amærovan, fils de bateleurs de Provins. Son humanisme plait à Dominique et le Nosferatu décide d’en faire son infant. Mais à la fin du siècle, Dominique quitte les Jardins quelques années après avoir lui avoir offert le baiser.

Le jeune Amærovan se retrouve alors Maître de Jardins sans avoir eu le temps d’apprendre. Etonnamment, son humanisme fait merveille et son inexpérience ne semble lui poser aucun problème. Le jeune Prince peut aussi compter sur le soutien d’Abdias, l’ancien conseillé de son sire qui est aussi son frère, et sur Diane de Poitiers, une Brujah qui fait office de prévôt et avec qui Amærovan s’est lié d’amitié voir plus même. Amærovan prend auprès de lui un Bouffon, un Ravnos nommé Buzey. Après tous son sire avait bien une Ravnos à ses côtés, pourquoi pas lui ? Quand bien même Belka n’était pas le Bouffon de Dominique.

Pour l’aider dans la gestion de son vaste domaine et sur le conseil de son frère, le nouveau Prince des Jardins confie des territoires à gérer à certains clans déjà installés sur les Jardins. Il confiera à Diane de Poitiers, son amante, le nord du domaine autour de Meaux, un Toréador excentrique installé à Melun prend le centre du domaine en charge et un Ventrue, un stratège autant dans la politique que dans l’art de manier la langue française, s’occupe du sud depuis le hameau de Fontainebleau.

Mais Provins reste sous l’influence d’Amærovan, c’est ainsi que l’Elyseum des Jardins devient plus que jamais Nosferatu, partagé entre leurs deux lignées. Et c’est depuis la Tour César que d’antiques traditions désignés par le Prince font lois sur les Jardins.

 

Auteur : Emilie Latieule

© 2008 – 2014 Emilie Latieule

Publié dans II. Historique des Jardins | Pas de Commentaire »

The Masquerade

Posté par cercledeslunes le 19 mai 2015

The_Masquerade_by_amalie

Publié dans IV. Divers | Pas de Commentaire »

Le Mai des Petits Jardins

Posté par cercledeslunes le 10 mai 2015

 

Chers lecteurs et lectrices, votre investigatrice dévouée revient à vous pour ce mois de mai plus qu’artistique !

Des jeunes artistes se présentent dans leur collège alors que d’autres font de l’art brut animalier en plein ville, des marginaux recalés en art plastique qui expriment leur colère ? Ce n’est pas exclu, je vous le dis. Et nos derniers et plus fleur bleue installés au Fort de Vaujours font dans le radioactif tout de même ! Et que font les autorités compétentes ? Elles observent et restent muette face à l’art libre mais n’oublie pas les contrôle d’identité dans les coins tranquilles cela dit.

 

Vos papiers – Contrôle d’identité

Selon une source proche des forces de Police, suite à une dénonciation anonyme, une patrouille de Police a procédé à un contrôle d’identité au Manhattan, un café pourtant tranquille de Melun, ce dernier jour d’avril.

Aucune information officielle n’a filtré quant aux raisons précises de ce contrôle d’identité. Mais nous savons que deux personnes, dans l’incapacité de présenter leur papier, se sont vues emmenées au poste pour une vérification d’identité.

Les forces de l’ordre ont surement voulu anticipé cette veille de 1er mai avec un contrôle préventif.

 

Vidéo Sanglante sur YouTube

Depuis une semaine, une vidéo ignoble tourne sur YouTube. Elle montre un homme s’abreuvant du sang d’animaux, et cela en pleine ville.

La vidéo débute sur une femme trainant par la jambe et sans ménagement un homme hors d’un bâtiment. Une harde de sangliers se dirige droit vers les deux personnes. La femme les tue sans montrer aucune hésitation puis l’homme rampe vers les pauvres bêtes pour boire leur sang.

Montage et canular, le doute est permis car si l’homme s’est débarrassé des cadavres, aucune carcasse de sanglier ne semble avoir été découverte. De plus l’ONF n’a fait aucune déclaration sur le sujet.

Souhaitons, dans tous les cas, que cette horrible vidéo soit rapidement retirée par YouTube. Âmes sensibles s’abstenir !

 

Des Écologistes Radioactifs

De nombreux va et vient ont été signalés du côté du Fort de Vaujours, ancien site du Commissariat à l’énergie atomique (CEA) alors que des traces radioactives y subsistent encore. En février 2014, une contamination a été détectée dans une casemate du fort central censée avoir été assainie.

C’est surement afin de mettre les autorités compétentes face à leur responsabilité et les faire réagir sur la nécessité d’une dépollution du site qu’un groupe d’individu semble s’être installé au Fort de Vaujours.

FortVaujours_21112010_05_Web

 

Les Élèves à l’Honneur

Pour la première fois, une dizaine d’élève du Collège Nazareth de Voisenon vont exposer leurs travaux au public la première semaine du mois de Mai et mettre en avant l’Art Plastiques.

Les œuvres présentées sont divers : sculptures, dessins, photographies… Toutes ses réalisations font l’objet d’un projet scolaire. « Cette année, la notion phare est celle de la présentation en art, précise Laurence Guettier, professeur responsable des classes de 3ème. Tous les collégiens ont développé un projet personnel en lien avec ce concept. »

Voisenon 1

 

Les Vampires existent

Un petit poisson-chat de quelques centimètres découvert récemment dans le fleuve Amazone boit le sang de ses victimes, poissons ou hommes…

Ce petit poisson-chat longiligne d’Amérique du Sud, Vandellia cirrhosa de son nom scientifique, porte le triste surnom de vampires d’eaux douces amazoniennes, son mets de prédilection, le sang frais sucé à même le poisson vivant, avec un penchant très occasionnel certes, pour le sang d’un autre animal, l’homme.

Vandellia_cirrhosa_-_1856_drawing

 

Publié dans I. Le Petit Journal (RP) | Pas de Commentaire »

Le Petit Journal – Edition Spéciale

Posté par cercledeslunes le 1 avril 2015

Le Père Alain Bandolier, Prêtre du diocèse de Meaux et responsable du Foyer de Charité est connu pour ses chroniques dans l’hebdomadaire « Famille Chrétienne » depuis Octobre 1995, a répondu à la demande étonnante d’une paroissienne de la communauté de l’église Saint-Etienne Saint Denis de la Ferté-sous-Jouarre.

Une requête pourtant singulière et surement un peu farfelue, il est question d’un arbre millénaire, de gens d’un autre temps, et d’âmes en peine… et contre tout attente, le Père Bandolier y a répondu, se déplaçant, ce mercredi 1er avril au Parc de la Fontaine aux pigeons et ce n’est pas un poisson d’avril.

Mais le plus intéressant ce sont les propos que le célèbre Aumônier a tenus après avoir honoré les lieux d’une bénédiction :

« Les lieux sont empreints d’une immense peine, des âmes, douze âmes en peine. Une tragédie a eu lieu ici, quelque chose d’horrible, tellement palpable que mon cœur pleure. »

Le Père Alain Bandolier c’est ensuite totalement fermé, la tristesse était visible sur son visage. Accompagnée de Sœur Germaine Lévesque, l’Aumônier s’est retiré au couvent des Dominicaines à Amillis, exprimant le besoin de se recueillir et de prier pour ses pauvres âmes.

Le père Bandolier a-t-il ressenti ce que les pénitents ont exprimé lors de leur procession pour les âmes en peine au pied de l’arbre millénaire abattu au parc ?

Indubitablement !

Publié dans I. Le Petit Journal (RP) | Pas de Commentaire »

Le Mars des Petits Jardins

Posté par cercledeslunes le 15 mars 2015

Le mois de mars, signe de renouvellement, de réveil, la nature renaît, fleuris, les oiseaux chantent, les animaux gambadent à nouveau dans nos forêts. Le soleil brille plus haut et plus longtemps. Le temps de sortir dans nos rues et respirer.

Vraiment ? Chers lecteurs, chères lectrices ? Et oui, je vous le dis !

Les mairies sont de sorties pour lutter contre les poids lourds de notre société ! Fontainebleau est le théâtre d’activités printanières, on y vole des œuvres d’art d’Orient. On y voit les animaux s’ébattre follement sur nos routes. Ne sont-ils pas aussi enthousiastes que l’ONF et son plan de préservation ?

Même nos sans-abris effrayés par l’hiver ont été réconfortés aux portes du royaume des rêves ! Le printemps nous éveille et nous invite à l’exprimer en taguant nos bâtiments. La révolution chez la Reine est une preuve de plus où les accolades sont remplacées par des empoignades alors que le feu, lui aussi, est de la partie, naissant spontanément dans un entrepôt.

Et finalement, la preuve la plus surprenante de ce mois de mars : des protecteurs de la nature ont rendu hommage à pas moins qu’un arbre, partageant leur tristesse.

Cher lecteurs, chères lectrices, votre fidèle correspondante toujours prête à vous informer. N’oubliez pas : Le printemps est à nos portes pour notre plus grand bien.

 

Stop aux camions

Les maires ruraux de Villecerf, Ville-Saint-Jacques et Villemer entourés par leur conseil municipal ont manifesté sur la D 403, pour protester contre l’intense passage des poids lourds.

Le maire de Ville-Saint-Jacques, Francis Duchateau a déclaré : « Nos concitoyens en ont assez de subir les nuisances. Il est temps d’évaluer concrètement la solution d’un déviation afin de préserver le calme et la sécurité de chacun »

Nuisances sonores, dangerosité, blocage de la circulation… Trois maires ruraux de Seine-et-Marne disent stop. Ils réclament une déviation. La route qui est en partie construite sur une tourbière, n’est en effet pas adaptée au passage régulier des 38 et 40 tonnes.

 

Œuvres volées à Fontainebleau

Une enquête a été ouverte après le vol début mars d’une vingtaine d’œuvres d’art au musée chinois du château de Fontainebleau. L’effraction a duré sept minutes.

Les objets datent des XVIIIe et XIXe siècles et proviennent de Chine et du Royaume de Siam (actuelle Thaïlande)

5701447

 

Plan de préservation de l’ONF : Une nécessité

Sangliers, cerfs, chevreuils, renards et autres blaireaux sont responsables de l’augmentation d’accidents de la route aux abords et dans la forêt de Fontainebleau. Pas moins d’une trentaine rien que pour ces quatre dernières semaines.

Rappelons-nous que l’ONF avait réussi à débloquer des fonds le mois dernier dans le but de lancer un grand plan de préservation. Les événements de ses dernières semaines mettent bien en évidence la nécessité d’un tel plan.

 

Dégradation sur Maincy

Les auteurs des dégradations réalisées sur les murs de la mairie de Maincy ainsi que de la salle polyvalente voisine n’ont toujours pas été retrouvé, une enquête pour dégradation de bien publique a été ouverte.

Nous pouvons remercier les agents de la commune qui ont su effacer l’ensemble des graffitis qui recouvraient les murs des deux bâtiments municipaux.

 

Des bonnes œuvres bien particulières

C’est un fait bien étrange qui s’est déroulé mi-février sur les alentours de Disneyland.

Un groupe de jeunes de la cité d’Orly Parc de Lagny sur Marne, pourtant réputée dangereuse, sont venus distribuer soupes chaudes et couvertures à des sans-abris sur la commune de Magny-le-Hongre.

Les forces de l’ordre qui s’attendaient à des débordements ont été agréablement surprises, Parmi la vingtaine de jeunes participants, certains sont pourtant connus des services de Polices.

 

Révolution au Clubbing de la Reine

Dimanche 22 février, le Clubbing de la Reine, ce club pourtant très convivial de Meaux, a été le théâtre d’une bagarre à l’heure de sa fermeture.

En effet, il est 5h du matin lorsqu’une violente bagarre opposant pas moins d’une vingtaine d’individu a éclaté faisant plusieurs blessés à l’arme blanche.

Selon une source policière, il y aurait eu 5 blessés dont les jours ne sont pas en danger et une personne a été interpellée.

 

Incendie dans un entrepôt de stockage

Un incendie d’origine indéterminée a détruit un entrepôt de stockages dans la zone industrielle de la Pierre de Tourneville, ce mardi 17 février à Isles-lès-Villenoy non loin de Meaux. Celui-ci s’est déclaré dans la nuit et n’a heureusement pas fait de victimes.

Prévenu par le gardien, les pompiers ont pu intervenir avant que l’incendie ne se propage aux entrepôts voisins mais d’importants moyens ont dû être mobilisés pour venir à bout des flammes.

 

Manifestation à la Ferté-sous-Jouarre

Des militants écologistes se sont retrouvés au parc de la Fontaine aux Pigeons, devant le sycomore qui a été détruit il y a quelques mois, pour une marche silencieuse.

Ainsi une cinquantaine de personnes ont marché depuis la souche morte du sycomore jusqu’à la mairie de la Ferté-sous-Jouarre.

L’atmosphère était au recueillement. Les démonstrations de soutien ont été nombreuses, bougies, bouquets de fleurs et paroles de réconfort ont été déposés au pied du sycomore ainsi qu’à la mairie, à la plus grande surprise des riverains et de la mairie.

 

Publié dans I. Le Petit Journal (RP) | Pas de Commentaire »

1234
 

Blog du niveau intermédiaire |
NTC Solidarité |
Familyafterall |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les touristes à Frejus
| Font-Romeu Autrement
| Naissance et Co-Nais-Sens