Prophétie

Posté par cercledeslunes le 19 juin 2014

Ce qui est, ce qui devait être et ce qui était,

Récolté en son sein, à son unique dessein,

Au recueil de l’office, pour célébrer cette propice,

Venant de la vie, pour cette non-vie,

Éveillée par l’union, de ces trois vermillons,

Mortel et éternels, libéreront la non-mortelle,

L’éphémère condamné, à tenir en épée,

Ce miroir brisé, et cette lame effilée,

Car c’est ainsi qu’elle doit être, et de nos rêves, apparaître.

Coulant dans leurs veines, la coupe en sera pleine,

Et sur le tombeau s’écouler, alors elle sera libérée.

Car elle est leur vénérable aînée, mon enfant tant désirée.

Ainsi sera la venue, de celle tant attendue,

La perfection du miroir, à la lame sans espoir,

De tous ceux qui la désirent, certains au point de périr,

Et dans l’oubli onirique, à l’aspect féerique,

Partir cauchemarder, pour mieux l’évoquer.

Mais elle ne dort pas, rien qu’un sommeil las,

Attendant cette faim, d’une libération sans fin.

Ce qu’elle est, un miroir de faits,

A se repaitre, de ce qu’elle aurait dû être,

Et pourtant il subsistait, de ce qu’elle était.

Lame mortelle, devenue immortelle.

Ils seront tous ici, pour célébrer cette officie,

Posé en son centre, le calice sera l’antre,

De l’assemblée des vermillons, qui déborderont à l’unisson,

Sur les gravures le nourrir, et de l’enchantement mourir.

Le rêve les appellera, alors qu’elle se lèvera,

Le temps n’aura plus court, et les bruits seront sourds,

Mais la lumière se fera, quand sa faim s’apaisera.

Car c’est pour les préserver, qu’elle sera vénérer,

Mais aussi me chasser, moi qui l’ai créée.

Publié dans III. Songes & Vera Cruz | Pas de Commentaire »

Un nouveau Prince

Posté par cercledeslunes le 13 avril 2014

Voilà, c’est officiel, les Jardins ont un nouveau Prince.

Avec le soutien des anciens, Perrette Le Nôtre, Ancienne du clan de la Rose s’est autoproclamée Prince des Jardins.

De nouvelles dispositions, attributions, un redécoupage des jardins ont été mis en place. Vous retrouverez toutes les informations sur les pages du Who’s Who et du Domaine des Jardins.

Que vos nuits soient douces et agréables…

 

Publié dans IV. Divers | Pas de Commentaire »

Le réveil d’un ancien…

Posté par cercledeslunes le 9 avril 2014

Il faisait sombre et humide mais l’ancien, le vénérable, connaissait ses dédales comme s’il les avait fait, en fait, il les avait fait. Il baissa la tête pour pénétrer dans la cavité, c’est là que reposait son descendant. De ses larges mains, il repoussa la terre et les caillasses pour déterrer son Grand Veneur. Il prit le corps sans y prêter grande précaution, c’était un rat après tout, et remonta les tunnels.

 

Il ressortit des profondeurs bien qu’il était toujours dans les souterrains qui formaient son domaine, et entra dans une salle, sobre, ou trônait en son centre une stalle, tout aussi sobre. Il y déposant son descendant, et le corps endormi atterrit lourdement sur la pierre. Le vieux marmonnait dans sa barbe alors que se faufilait dans la pièce une femme. Seul le bruit des grelots de son bâton avait indiqué à l’ancien sa présence, et il la tolérait. A cet instant, elle était bien la seule qui pouvait être présente, pourtant, il gronda, c’était là sa manière de s’exprimer :

 

- Il est temps qu’il se réveille. Et ce ne sont pas tes cartes qui parlent là mais moi.

 

La ravnos esquissa un sourire amusé à la remarque et inclina respectueusement la tête. L’ancien se pencha sur son descendant et par la puissance de son sang, il le réveilla de sa torpeur. Le rat ouvrit alors les yeux, penché au-dessus de lui, son seigneur s’exprimant une nouvelle fois.

 

- Lève-toi, car les jardins doivent retrouver son Grand Veneur.

 

Le rat, lui aussi ancien, se redressa. Il n’avait pas remarqué la présence de la ravnos, ou alors sa présence ne l’intéressait pas. Si elle était là c’est que son seigneur lui avait permis. Il descendit de la stalle pour mettre un genou à terre.

 

- Mon maître, je serai à vos ordres.

- Je n’en doute pas et mes ordres sont simples : protéger mon domaine qu’un nouveau prince va diriger, elle a mon soutien et celui du clan.

- Bien mon maître…

 

Les grelots s’animèrent à nouveau, emplissant la salle de leur musique singulière, rythmés par le pas de la femme.

 

- Sombre Seigneur, Il est temps d’y aller maintenant.

 

Le vieux gronda mais il la rejoignit, se portant à son niveau, et ensemble ils quittèrent les souterrains, laissant seul, face à ses responsabilités, Gemmel.

 

Publié dans III. Songes & Vera Cruz | Pas de Commentaire »

123
 

Blog du niveau intermédiaire |
NTC Solidarité |
Familyafterall |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les touristes à Frejus
| Font-Romeu Autrement
| Naissance et Co-Nais-Sens