14e siècle (l’an 1300)

Posté par cercledeslunes le 6 septembre 2015

Je suis Aristode de Vallon, le gardien des Jardins et quand je prends ma charge, le domaine du Nosferatu est à son apogée. Le Prince a su bien s’entourer : les trois marquisats remplissent leurs fonctions avec brio et l’entente est là. D’ailleurs, j’ai pu remarquer qu’Amærovan et Diane de Poitiers sont plutôt proches, plus qu’une simple relation politique. Le Nosferatu et la Brujah ont beaucoup en commun et je mettrais ma main à couper qu’ils soient amants.

Mais les Lupins sont encore nombreux, ils tiennent plusieurs points d’influences et ne laissent pas les semblables approcher des forêts. Malgré ça, l’ordre est maintenu et de nombreux semblables viennent s’installer sur les jardins pour la protection du Prince. Belka est d’ailleurs de retour, accompagnée d’un jeune gangrel du nom de Boïan, elle souhaite rencontrer l’infant de Dominique, son ami. Mais la belle Ravnos ne reste pas, le gangrel qui l’accompagne semble être à la recherche de quelqu’un, sa sœur il me semble, si j’ai bien tout compris. Mais l’ancien noferatu a su apprécier leur compagnie pendant  quelque années.

Le Domaine des Jardins est un repère d’humaniste, la région de Brie est paisible et agréable, j’ai de la chance d’être le gardien de ses terres ; d’autres gardiens ont moins de chance. Cependant cela ne va pas durer la guerre – celle qui va être connu sous le nom de « La Guerre de Cents Ans » – gronde mais surtout la Peste noire annoncent la fin de la prospérité et de la quiétude des Jardins.

La Peste noire arrive en France par le sud en 1347 et touche les Jardins l’année suivante. De nombreux humains meurent, les garous aussi sont touchés et pour survivre, ils organisent des razzias. C’est lors de l’une d’entre elles que Diane de Poitiers est détruite. Amærovan vient de perdre son aimée

Le Nosferatu devient fou de douleur et se lance dans une guerre folle. Il marche en première ligne sur les Lupins, en armure et casque noire, l’épée à la main, traînant dans son sillage une armée de rats déments. Cette fois c’est une vraie guerre contre les garous, pas simplement une régulation, mais bien une éradication qu’Amærovan lance et celle-ci ne s’arrêtera que plusieurs décennies plus tard.

Mais lorsque cette guerre se finit, Amærovan se rend compte de la folie qu’il a engendrée, il réalise que ce n’était que la vengeance qui l’avait guidé, et que de nombreux semblables avaient péri juste pour qu’il puisse apaiser sa douleur. Honteux et meurtri dans sa conscience, Amærovan se retire pour méditer dans les souterrains.

Je vois alors le Nosferatu se replier sur lui-même, la guerre lui a coûté de nombreux appuis et sa retraite n’arrange rien : le clan Tremere fraîchement débarqué investit Provins vide et s’en rend maître. Amærovan reste cloîtré dans sa cave, pansant ses plaies morales dans la lecture d’ouvrages humanistes ; mais il continue toutefois à gérer la région de loin, usant de marionnettes politiques.

 

Auteur : Emilie Latieule

© 2008 – 2014 Emilie Latieule

Publié dans II. Historique des Jardins | Pas de Commentaire »

L’Estival des Petits Jardins

Posté par cercledeslunes le 23 août 2015

Mon fidèle lectorat, la période estivale est aussi calme ? Pas mal d’entre vous ont fui le temps maussade pour des lieux plus ensoleillés et profité de l’adage : Sea – Sex and Sun ! Votre humble messagère, quant à elle, est restée à son poste pour vous garder informés. Et je dois dire que le calme est trompeur ! Les chaleurs ont vu apparaître de drôle d’événements !

Ferté-sous-Jouarre, le tournage d’une nouvelle série mafieuse ésotérique ? Melun, un remake de la guerre des boutons ? Montignac-Lascaux, Machiavel inspirera-t-il nos chefs d’État ? Et dans votre salon, êtes-vous plus Loup-Garou ou Vampires ?

Voici mon adage : Séries – Savoir et Saccage. Bien inspiré vous en conviendrez.

 

Les Sopranos dans nos Jardins

La rumeur court qu’une réunion de plusieurs groupes mafieux se serait organisé par chez nous. C’est ainsi que plusieurs berlines sombres ainsi qu’un hummer noir aux vitres teintées ont été aperçus devant la mairie de la Ferté-sous-Jouarre.

Cette réunion qui se serait tenue fin juin, aurait réuni, selon une source anonyme, des représentants de la mafia italienne, de l’est et même de la mafia gitane.

 

20e vente de Livres de Montignac (24)

Vendredi 21 août à 14h30 se tiendra à Montignac-Lascaux, la 20e vente de livres de collection. Une multitude de livres anciens, manuscrit originaux et autres ouvrages des XVe et XVIe siècles seront mis aux enchères.

C’est ainsi que le manuscrit original de « l’art de la guerre » du penseur et philosophe politique italien Nicolas Machiavel, écrit entre 1519 et 1520 se composant d’une préface et de sept livres sera proposé aux collectionneurs.

 

Jeune délinquance à Melun

Étagères renversées, vitres brisées, peinture sur les murs, 22 enfants âgés de 5 à 13 ans se sont introduits dans une école maternelle de Melun et ont saccagé plusieurs salles de classe.

Alerté par les bruits suspects, le voisinage a prévenu les forces de l’ordre qui se sont rendue immédiatement sur place et les vandales en culottes courtes ont ainsi été interpellés par la police. Un dédommagement financier pourrait être demandé aux parents.

maxresdefault

 

Exorcisme – le retour

En ce début juillet, le père Bandolier est sorti de sa convalescence suite à son infarctus. Il se porte bien et a repris ses œuvres auprès de ses ouailles, pour leur plus grand soulagement et bonheur.

Le saint homme s’est rendu au Parc de la Fontaine aux pigeons de Ferté-sous-Jouarre afin d’achever sa mission et libérer les âmes en peine.

Le père Bandolier est resté plusieurs heures au pied du sycomore pour purifier le lieu tourmenté. A son départ, il avait la mine pensive et, sans un mot, s’est retiré au couvent des Dominicaines à Amillis.

L’une des ouailles présentes prétend avoir entendu le saint homme murmurer « Pourquoi ? » durant son recueillement.

 

Loup-Garou Vs Vampire

Quelle série a le plus de fans selon vous, Teen Wolf ou The Vampires Diaries ? Dans la catégorie séries pour ados, Teen Wolf et The Vampire Diaries font partie de vos préférées.

D’un côté, Teen Wolf où l’intrigue est complexe et les indices sont distillés au compte-goutte. Mais peu importe, vous n’avez jamais autant aimé.

De l’autre côté, il y a The Vampire Diaries, une série incontournable, qui fait régulièrement parler d’elle et ses acteurs alimentent régulièrement les pages people des magazines.

Et les deux séries peuvent compter sur des fans importants et influents.

TeenWolfDiariesBattleShipsFeat

Publié dans I. Le Petit Journal (RP) | Pas de Commentaire »

Annonce Princière

Posté par cercledeslunes le 3 août 2015

Aux semblables des Jardins,

Nos traditions sont les fondations même de notre société, elles sont notre existence et nous nous devons de les respecter, de les préserver et les protéger.
Or deux d’entre elles ont été brisées il y a peu.

Mon jugement est le suivant :

- Comme cela a été convenu, Goran reconnaîtra les deux dettes à Elle, le niveau des dettes reconnues a été convenu entre les deux parties. Mais un ancilla se doit de guider les plus jeunes, aussi, Goran se verra affublé du sobriquet de « Coquebin » pour deux mois à compter du 1er août par moi-même.

- Comme cela a été convenu entre les deux parties, Azilise reconnaîtra deux dettes majeurs à la Elle.

- Helena se verra affublée d’un sobriquet définit par Elle, pendant la durée de la tutelle de Feuille Rouge. De plus, Helena devra reconnaître une dette majeure à Elle.

- Pour Feuille Rouge, étant infant sous tutelle, c’est au tuteur que la faute incombe, soit à Héléna. Mais la proposition faite est intéressante. Aussi Feuille Rouge sera placée, dans un premier temps, sous la tutelle d’Elle pour une durée de deux mois à compter du 1er août puis, dans un second temps, sous la tutelle de Goran pour une durée de trois mois avant de rejoindre son clan.

Nous ne pouvons briser nos traditions sans en payer le prix, aussi, la prochaine fois qu’un bris de traditions se produira, le fautif sera chassé au sang pro-tempore jusqu’à venir faire pénitence auprès des Gardiens des Jardins et de moi-même, seuls juges des sentences.

Que ma pensée soit entendue de tous les semblables des Jardins.

Eva Benech
Sous la dictée sa Maîtresse, son Altesse Dame Le Nôtre « La Bienveillante »
Ancienne de la Rose
Prince des Jardins

Publié dans III. Songes & Vera Cruz | Pas de Commentaire »

13e siècle (l’an 1200)

Posté par cercledeslunes le 30 mai 2015

Le 13e siècle connait des périodes de troubles, et la population garous n’est pas la seule menace. Au début du siècle, l’ordre remarque que de premiers mouvements anarchs commencent, de jeunes vampires rebelles reprochant à leur ancien de sacrifier leurs enfants pour se sauver. Mais comme mon maître a pu le noté dans les archives, le mouvement anarchs n’est pas vraiment présent sur les Jardins.

Mais une autre menace voit le jour menaçant directement les vampires. En 1231, le pape Grégoire IX fonde officiellement l’inquisition l’organisant au sein d’une structure hiérarchisé. La Société de Léopold voit le jour et est d’ailleurs présente dans les jardins. Elle fait parler d’elle à Meaux où le 22 mai 1239, 83 hérétiques sont brûlés. Un groupe d’hérétique cathares, bien loin de chez eux. Quand bien même aucun vampire ne soit concerné à ce moment, la présence de l’inquisition sur le domaine n’est pas à négliger surtout quand la nouvelle qu’un ventrue pris par l’inquisition en 1252 se répand.

Je sais que l’ancien Nosferatu ne prend pas la menace à la légère et surveille étroitement le développement de l’inquisition sur ses jardins même s’il profite des foires de Provins et moi aussi. D’ailleurs alors que la foire bat son plein, je croise un homme qui arpente la foule, épée au côté, s’improvisant bon garant de l’ordre, et je ne suis pas le seul. Ce jeune homme attire l’attention de Dominique, ce vampire que mon maître observait et que j’observe maintenant à mon tour mais de beaucoup plus près. Je ne devrais d’ailleurs pas prendre autant de risque mais m’approcher au plus près de ce personnage est tellement excitant. Mais je m’égare, revenons-en à ce jeune homme.

Ce jeune homme, c’est Amærovan, fils de bateleurs de Provins. Son humanisme plait à Dominique et le Nosferatu décide d’en faire son infant. Mais à la fin du siècle, Dominique quitte les Jardins quelques années après avoir lui avoir offert le baiser.

Le jeune Amærovan se retrouve alors Maître de Jardins sans avoir eu le temps d’apprendre. Etonnamment, son humanisme fait merveille et son inexpérience ne semble lui poser aucun problème. Le jeune Prince peut aussi compter sur le soutien d’Abdias, l’ancien conseillé de son sire qui est aussi son frère, et sur Diane de Poitiers, une Brujah qui fait office de prévôt et avec qui Amærovan s’est lié d’amitié voir plus même. Amærovan prend auprès de lui un Bouffon, un Ravnos nommé Buzey. Après tous son sire avait bien une Ravnos à ses côtés, pourquoi pas lui ? Quand bien même Belka n’était pas le Bouffon de Dominique.

Pour l’aider dans la gestion de son vaste domaine et sur le conseil de son frère, le nouveau Prince des Jardins confie des territoires à gérer à certains clans déjà installés sur les Jardins. Il confiera à Diane de Poitiers, son amante, le nord du domaine autour de Meaux, un Toréador excentrique installé à Melun prend le centre du domaine en charge et un Ventrue, un stratège autant dans la politique que dans l’art de manier la langue française, s’occupe du sud depuis le hameau de Fontainebleau.

Mais Provins reste sous l’influence d’Amærovan, c’est ainsi que l’Elyseum des Jardins devient plus que jamais Nosferatu, partagé entre leurs deux lignées. Et c’est depuis la Tour César que d’antiques traditions désignés par le Prince font lois sur les Jardins.

 

Auteur : Emilie Latieule

© 2008 – 2014 Emilie Latieule

Publié dans II. Historique des Jardins | Pas de Commentaire »

The Masquerade

Posté par cercledeslunes le 19 mai 2015

The_Masquerade_by_amalie

Publié dans IV. Divers | Pas de Commentaire »

Les Jardins 2013-2014

Posté par cercledeslunes le 23 novembre 2014

Que se passe-t-il, une sensation étrange, l’air est électrique. Ce soir-là, je ne sais expliquer le sentiment qui m’étreint mais j’aurais l’explication quelques jours plus tard.

Parfois la réalité dépasse la fiction et nous voilà isolé du reste du monde. En fait, non, moi, comme tous les êtres humains, je ne lui suis pas. Alors que mes amis – ce ne sont pas mes amis, mais c’est amusant de les citer ainsi – se réunissaient, un être surnaturel leur est apparu l’espace de cinq minutes, mais il s’en ait passé des choses pendant ses cinq longues minutes. C’est lui qui est à l’origine de ce dôme, isolant tout être surnaturel à l’intérieur, les coupant physiquement du reste du monde.

Son intervention est liée aux différents débordements de ses précédents mois pour pas dire années. C’est vrai que mes amis n’ont pas été des plus discrets ses derniers temps. Son message a été des plus limpides, mes amis ont un an pour tout remettre en ordre et se faire les plus discrets possibles, eux comme les bêtes poilues, sinon, il détruit tout le monde afin de préserver l’équilibre de notre univers. Et en guise d’exemple, de ce que j’en sais, il aurait, d’un pointement du doigt, détruit un certain Mephisto. Mais on apprendra plus tard qu’il s’agissait en fait de Gustave Amyot, ancien Brujah se faisant passer pour ce fameux Mephisto. Il faudra que je reprenne mes recueils pour me souvenir plus précisément de qui il s’agit.

J’apprends aussi – ne me demandez pas comment, je ne vous le dirai pas – qu’un certain nombre d’événement a eu lieu lors de cette soirée. Lady Laura Halcombe, l’anglaise, Prince des Jardins, a visiblement été boutée hors de son trône par le primogénat. En fait, quoi de plus normal, c’est une anglaise après tout, non mais… Et cela a, semble-t-il, été provoqué par l’initiative du clan des loups. Suite à ça, on a plus revue l’anglaise jusqu’à ce qu’un nouveau Prince se fasse connaitre, presque 8 mois plus tard.

En attendant, car aucun ancien ami n’avait souhaité prendre la place, le primogénat a donc désigné un régent : un nouveau venu, ancilla du clan Trémère. Et tout le monde le sait, ce clan est bien connu pour être très hiérarchique, ordonné et cadré, et pour le coup, ce Trémère du nom d’Aaron, s’avère être un bon choix semble-t-il. Les Jardins retrouvent leur calme, la guerre avec les loup-garous est visiblement derrière nous, enfin derrière eux. Un vieux loup dont personne ne connait l’apparence sauf une bohémienne, se serait mis au clair avec l’alpha, en fait ils se sont simplement mis dessus mais le résultat est là. 

Une historie de boisson corrompue et d’industrie impliquant visiblement des garous de tout horizon mais aussi mes amis a visiblement pris fin par l’anéantissement d’une usine dans une zone industrielle. Apparemment, mes amis n’y sont pas allés par quatre chemins. De ce que j’en sais, L’ancien Amærovan et son ami le Loup, accompagnés de l’ensemble des semblables du Domaine, ont été faire le ménage et place nette. Depuis, c’est à se demander si cette histoire de boissons n’a jamais exister.

Cependant, il y a quand même quelques affaires louches, comme une histoire de pollution qui se règle d’elle-même, étouffée dans l’œuf pourrait-on presque dire, mais dans l’histoire une des deux forces en opposition y a perdu des influences. Des épées perdues et retrouvées, une possédée par le clan Gangrel et les deux autres par mon sombre ami, Amærovan. Et du coté de Disneyland, les rêveurs s’agitent. Prophéties et Anciens seraient de la partie.

Nous sommes en fin d’année, au début de l’hiver avant les fêtes de fin d’année et des disparitions agitent Melun et ses alentours. La femme à la peau foncée, Manu, fait le ménage mais un autre semble s’amuser dans l’ombre sur son territoire et ça ne lui plait gère. Certains de mes amis s’intéressent à la situation et ils font une triste découverte. Un prophète fanatique vraiment inquiétant et visiblement très vieux leur annonce l’arrivée de celle qu’il attend mais un rituel doit être réalisé.

Mes amis ne savent pas vraiment s’ils doivent ou non réveiller la dormeuse. En fait un tombeau scellé a été découvert chez les rêveurs et celle que l’autre fou attendre semble y être endormie, pourtant elle, la danseuse orientale, c’est comme ça qu’elle leur apparaît,  appellerait les lunatiques. Il faut une coupe, trois sang, la traduction du rituel inscrit sur le tombeau et un prophète, ce sera Elle – entre histoires de fanatiques, Elle est plutôt bien placée. Mes amis mettent un certain temps a comprend la prophétie, je ne pouvais pas leur donner alors qu’elle dort dans nos archives depuis plus de cinq siècles. C’est au début de l’été qu’ils réveillent enfin la danseuse.

Le dôme, ce vase clos imposé par cet être inconnu, aura au moins eu du bon. Il a recentré mes amis, ils sont plus discrets même si j’en sais toujours autant sur eux. Je relis mes archives de cette année écoulée et ce qui me vient alors à l’esprit c’est le mot transition.

 

Auteur : Emilie Latieule

© 2008 – 2014 Emilie Latieule

Publié dans II. Historique des Jardins | Pas de Commentaire »

11e siècle (l’an 1000)

Posté par cercledeslunes le 28 octobre 2014

L’ordre des gardiens est vieux, aussi vieux que les premières créatures surnaturelles. Nous sommes des observateurs, nous ne sommes pas là pour intervenir, juste pour consigner ce qu’il se passe et garder une trace de toutes choses.

 

Moi, je suis le premier gardien des Jardins. Mon nom n’a que peu d’importance, d’ailleurs, entre nous, nous nous appelons le gardien de tel lieu ou tel autre. C’est la présence sur le domaine des Jardins de l’infant d’un vieux Nosferatu qui est à l’origine de ma présence ici : Dominique, un jeune rat qui prend de l’importance sur la région bien qu’il va voyager régulièrement vers l’est.

 

Nous sommes à la naissance d’un nouveau millénaire et dans cette région, la population vampirique y est très peu et faiblement représentée, quelques semblables sans défense se terrant pour éviter les battues lupines des forêts des Rougeaux et de ce qui sera plus tard Fontainebleau. C’est pourquoi l’ordre n’était pas encore présent, mais certaines actions de Dominique vont changer la donne, je vais vous dire pourquoi.

 

Cela fait quelque temps que le Nosferatu va et vient sans vraiment s’installer mais j’ai pu constater que depuis quelques années, une envie l’étreignait : celle de protéger les siens et de fonder son propre royaume. Mon ami - même si lui ne connait en rien mon existence et c’est surtout, qu’il me plait d’appeler ainsi l’immortel que je suis depuis mon entrée dans l’ordre - n’est pas seul, alors qu’il revient d’un énième voyage de l’est, il est accompagné d’une Ravnos du nom de Belka, qui lit les cartes mais surtout pourvu d’une grande humanité. Que Dominique soit accompagné d’une Ravnos reste un mystère que l’ordre ne révélera jamais, bien évidemment, mais ils ont un profond respect l’un vers l’autre. Les deux semblables s’installent donc à Provins, troisième ville de France après Paris et Rouen.

 

Cependant, les Jardins, cette vaste étendue boisée, sont infestés de garous. Ils ne sont pas si nombreux que cela mais très présents et actifs. Une cinquantaine de lupins – ce qui est peut-être un nombre finalement, je ne saurai trop dire, mon domaine d’observation reste les vampires – se partagent le domaine, chassant les vampires qui s’y cachent. Mais cela va changer car Dominique désire regrouper les Jardins pour un faire une seule et même terre, un domaine où les semblables pourront se réunir. Mais pour cela, il lui faut nettoyer le domaine des garous. Mon ami part donc en guerre contre les lycans, accompagné de son armée de goule animale, Il est aussi soutenu et aidé par son amie Belka.

 

Le temps va, certains sont toujours là quand d’autres sont morts. Moi, je suis toujours là, vieux mais présent avec mon apprenti qui reprendra ma suite et n’avait pourtant pas prévu un tel plan de carrière mais il en prend mon parti.

 

Dominique établit un avant-poste solide, mais réduire la population garous s’avère être une lourde, longue et fastidieuse entreprise, et celle risque encore de demander quelques années de combats. Mais sa détermination ne faiblit pas, elle force le respect, à vrai dire, son immortalité en elle-même, moi qui ne suis à coté qu’un papillon éphémère, force mon respect de vermisseau. Donc je disais, sa détermination ne faiblit pas et son but est toujours d’assoir son propre royaume et ainsi ne plus être sous l’influence de quiconque, et là je le comprends. Très discrètement, la cour de ce jeune Nosferatu entreprenant s’établit à Provins en parallèle de l’essor de la ville, et prend doucement forme et ainsi, quelques semblables rejoignent Dominique sur ses terres.

 

Mais la rumeur est venue jusqu’à moi, et j’apprends ainsi que Belka, qui est auprès de Dominique depuis quelques années, doit partir. Il semble que la Ravnos doit rejoindre son clan pour gagner l’est et la république de Novgorod.

 

Auteur : Emilie Latieule

© 2008 – 2014 Emilie Latieule

Publié dans II. Historique des Jardins | Pas de Commentaire »

L’Octobre des Petits Jardins

Posté par cercledeslunes le 13 octobre 2014

Découverte macabre au parc

 

Le corps d’une jeune femme a été retrouvé il y a deux jours dans le parc de la fontaine aux pigeons de la-Ferté-sous-Jouarre. Cachée sous un tas d’herbes folles coupées et de broussailles, la victime aurait été découverte par un sans-abri habitué des lieux.

 

Selon les informations données par les enquêteurs, la victime, Eléanore Lemaire, serait une jeune femme sans histoire.

 

visage

 

Une information judiciaire pour meurtre a été ouverte et le parc interdit au public. Mais avec les pluies de ces derniers jours, on ne sait pas ce que va donner l’enquête.

 

 

Trafic d’organes ou tueur en série

 

La police pensait à un cas isolé après avoir découvert le corps mutilé d’un sans-abri dans un quartier délabré de Melun à qui on avait arraché, selon nos sources, le cœur et les reins.

 

Mais deux autres découvertes macabres auraient, semble-t-il, été faites. Cependant la police se refuse à tout commentaire et réfute, pour le moment, toute rumeur de tueur en série ou de trafic d’organes.

 

 

Un milliard d’euros pour Disney

 

Disneyland Paris va bénéficier d’une recapitalisation soutenue par sa maison mère d’un milliard d’euros. Première destination touristique en Europe, le parc d’attraction a néanmoins connu une baisse de fréquentation ces dernières années. Peut-être l’absence d’un personnage fort sur place ?

 

Cet investissement doit permettre au parc de pourvoir à de nouvelles attractions. D’ailleurs, Disneyland Paris passe en mode Maléfique pour les semaines à venir, confiant les clefs du château de la belle aux bois dormants à Maléfique. Aurons-nous une chance d’y croiser Angélina Jolie ?

 

 

Le Cargo du Havre, suite et fin de l’affaire

 

L’affaire du détournement du cargo a été classée par les autorités portuaires du Havre. La compagnie qui affrétait le bateau a dépêché sur place un nouveau capitaine et le cargo a pu lever l’ancre direction Portsmoush, sa destination initiale.

 

On apprend cependant que plusieurs conteneurs ont été débarqués au Havre, juste avant le départ du cargo, et chargé sur camion, direction la région parisienne fin septembre. Selon les rumeurs, ces conteneurs en provenance d’Atlanta étaient bien à destination de la région parisienne.

 

 

Vampire Tribunals

 

L’éditeur Clazz Games et le développeur Raincrow Studios viennent de lancer Vampire Tribunals sur iPhone/iPad, un jeu géolocalisé saignant.

 

 vamp

 

A l’aide de leur smartphone, les joueurs localisent la prochaine victime à mordre pour sucer son sang. Objectif : devenir le vampire dominant. Les combats se font à l’aide d’un système de cartes à collectionner.

 

Les joueurs peuvent s’associer s’ils le souhaitent. Les phases de la Lune et les saisons ont une influence sur les parties.

 

 

 

Publié dans I. Le Petit Journal (RP) | Pas de Commentaire »

Le Juin des Petits Jardins

Posté par cercledeslunes le 7 juillet 2014

Le jeu de rôle vampire revient… Encore…

On pensait le Monde des Ténèbres moribond, voire mort et enterré. Et là, on apprend que Vampire, principale composante du Monde des Ténèbres, va revenir en France dans deux versions, chez deux éditeurs.

La première s’appelle Blood and Smoke. Il s’agit d’une nouvelle version de Vampire: le Requiem qui va sortir chez l’éditeur des Ombres d’Esteren Agate RPG.

Vampire

 

Le second jeu proposé est la traduction de l’édition vingtième anniversaire de Vampire : la Mascarade chez Arkhane Asylum Publishing (ex Bibliothèque Interdite). Autant dire qu’entre les fans qui ne jurent que par la Mascarade et ceux qui ont su être séduits par Requiem, la bataille commerciale risque d’être rude !

 

Les braqueurs laissent leur arme à la caisse

Deux braqueurs ont laissé leur arme sur le comptoir de la station-service qu’ils venaient d’attaquer samedi dernier au Méé-sur-Seine.

Selon nos sources, ils ont fait irruption cagoulés et armés en soirée, mais le caissier a réussi à s’échapper. Ils ont alors déposé l’arme sur le comptoir avant de s’enfuir avec un maigre butin estimé à moins de 100€.

 

Disparition inquiétante

Au début du mois, un forcené a tenté de pénétrer dans le parc de Disneyland avec sa voiture, sans résultat, et des coups de feu auraient été entendus.

La société de sécurité du parc ayant prévenu les autorités, deux patrouilles de Police se sont rendues sur les lieux mais depuis deux policiers restent introuvables.

Selon des sources policières, les bandes de vidéosurveillance du parc de la nuit en question auraient été saisies et une enquête serait ouverte.

 

Réouverture de l’usine

En septembre et sous la surveillance de l’ONF, l’usine de papier PaPyRus relancera sa production de papier stoppée depuis fin décembre.

Apres avoir été au cœur d’un scandale écologique, les dirigeants de l’usine et Office National des Forêts ont trouvé un accord.

 

Le Jardin de l’Île et le Parc de la Fontaine aux Pigeons

Le Jardin de l’Île accueillera cette été, comme tous les ans la « Ferté Plage » durant tout le mois de Juillet. Vous pourrez venir faire bronzette en bord de Marne. Des espaces de jeux pour les plus jeunes et les plus grands sont prévus.

Situé rue du Guet, le Parc de la Fontaine aux Pigeons, magnifique arboretum où règne calme et détente, sera le rendez-vous des promeneurs et amoureux de la nature, ainsi que des sportifs qui pourront se frayer un parcours parmi les chemins agencés pour eux.

Parc de la Fontaine

Publié dans I. Le Petit Journal (RP) | Pas de Commentaire »

Le Réveil

Posté par cercledeslunes le 7 juillet 2014

L’ombre s’étendait mais leur présence était palpable. Certains étaient blessés, leur sang entachant leur vêtement, je pouvais le sentir. La malédiction touchait à sa fin, il avait cité la prophétie sinon mes agneaux ne seraient pas là.

Dès lors, sa toile s’effilait, ma prison s’étiolait autant que la peur s’insinuait, insidieuse, parmi mes brebis ; c’était une sensation des plus enivrantes, un délice d’émotion car j’en étais l’origine, ils venaient à moi se présenter, aveugles qu’ils étaient.

Endormie sans l’être, mon éveil sera vermeil. Ils avaient franchi les portes, l’air était lourd et chargé d’électricité, une vieille magie était, ici, à l’oeuvre, faisant son oeuvre. Le sang coula alors qu’Elle cita, ses mots anciens et morts, à mon image. Le sang me nourrit, trois sangs mêlés qui décela mon tombeau.

Libre ! Enfin je l’étais, encore assoiffée. Alors que je me levais, l’air vint me caresser le visage, ce visage de porcelaine encadré par cette longue chevelure rouge sang. Ils étaient là, devant moi, vulnérable sans même le savoir, si fragile qu’ils ne pouvaient le réaliser, alors je m’avançais vers eux.

Le sang, je pouvais le sentir, des offrandes qu’ils m’avaient apporté, quelle délicate attention ; mais c’était le leur que je voulais m’abreuver, les remercier d’un baiser, leur offrir le plaisir de recevoir ma considération. D’une main au toucher de son épaule et l’une de mes brebis disparues, j’en fus contrariée, une sensation étrange et désagréable. Ils étaient venus pour moi, à moi, et lui fuyait, pourquoi ?

Au second toucher, lui se retourna, pivotant à la main et il me l’offrit, généreux et dévoué. Je la prie alors l’enveloppant de mon aura pour la goûter en toute impunité. Quand mes crocs perça la fine peau de son cou, je pus me désaltérer, étancher ma soif en la savourant, qu’Elle avait bon goût. Elle fut généreuse d’elle-même.

Mes petites brebis, mes doux agneaux, ils avaient peur ; l’odeur était agréable. Mon offerte, je la gardais contre moi alors qu’il voulut parler, surement communiquer, mais les mots du rat, car je le voyais tel qu’il était, n’étaient que des bruits, des sons sans intérêt quand vint à parler la femelle. Elle connaissait des mots anciens avec cet accent propre aux jeunes.

Les portes, c’étaient les portes. Elles étaient fermées, la magie des lieux encore présente, il ne restait qu’un dernier fils à tirer pour que tout se dénoue et soit enfin libéré. Le voulais-je ? Peut-être, pourquoi pas, je pouvais leur offrir cette faveur, me libérer à leur univers. Savaient-ils ce que cela pouvait signifier ?

Mon offerte devait rejoindre ma couche, celle qui avait cité la prophétie, celle qui avait usé des mots anciens, morts à dessein. Et je lui rendis. Il la coucha, délicatement, une attention étrange et intéressante, une émotion que je toucherai, peut-être, plus tard, mais l’heure était venu pour eux de partir. De partir vite quand le berger fondit mes haches, le berger des enfers qui toucha à mon domaine.

Ainsi ce fut, même le rat finit par partir au réveil de mon offerte et je demeura. Retrouvant ma demeure, l’odeur des temps anciens, les souvenirs des vies passées et le toucher des croyances, de la vie à la mort, des pensées aux esprits, je les retrouvais, ou était-ce l’inverse ?

 

 

(by Emilie Latieule)

Publié dans III. Songes & Vera Cruz | Pas de Commentaire »

123
 

Blog du niveau intermédiaire |
NTC Solidarité |
Familyafterall |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les touristes à Frejus
| Font-Romeu Autrement
| Naissance et Co-Nais-Sens