• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 8 mars 2018

2018 – Le février des petits jardins

Posté par jessbk le 8 mars 2018

L’Edito de Valentine

Décidemment, après les inondations qui ont paralysé la Seine et Marne, c’est maintenant au tour de la neige de faire des siennes. Espérons que cette série de coups du sort va se terminer bientôt… Ce mois-ci, Une nouvelle rubrique à découvrir pour promouvoir les associations de notre belle région et reconnaître le dévouement de tous ces bénévoles qui donnent de leur temps et de leur énergie pour le plaisir des grands et des petits. Par ailleurs, encore un évènement macabre ce mois-ci avec un profanateur de sépultures, mais également des personnes qui font preuve d’empathie et de solidarité avec ces manifestations en soutien d’Angers, ou encore notre super-héros Shadow qui a de nouveau sauvé une jeune femme des griffes d’un individu malsain.

Valentine Leroy, Rédactrice en chef

Le climat s’acharne sur Lagny-sur-Marne

lagny

La situation de Lagny-sur-Marne ressemble malheureusement à celle de beaucoup d’autres villes de la région souffrant des intempéries de ces dernières semaines. Après une crue atteignant presque le niveau de 2016, c’est maintenant la neige qui paralyse toute la région.

Lagny-sur-Marne sinistrée

Après deux semaines d’inondations, les habitants sinistrés de Lagny-sur-Marne doivent aujourd’hui faire face à des coupures de gaz et d’électricité. Une centaine de foyers se sont retrouvés sans chauffage et dans le noir suite aux chutes de neige. Une situation compliquée alors qu’il fait déjà très froid la nuit. « On n’a plus électricité depuis ce matin, plus de gaz depuis 15 jours, donc nous allons chercher à manger en ville avant de repartir au travail, raconte une riveraine rencontrée dans les rues enneigées. C’est un peu dur…on en a marre. Cette nuit, ils annoncent – 10, si on n’a pas électricité, on pourra pas rester chez nous. On a tenu pendant les inondations mais là on tiendra pas plus. » Geneviève craint elle aussi de devoir quitter sa maison. Depuis 15 jours, elle n’a plus de gaz. Elle avait installé des radiateurs un peu partout chez elle et des rideaux thermiques pour conserver la chaleur. Mais sans électricité, impossible de rester. « La semaine dernière ça allait parce qu’il faisait 9-10 degrés, mais là cette nuit ça va être compliqué ».

Des interventions rendues compliquées par les inondations

Si la Marne continue sa décrue, les rues de la ville restent en partie inondées, ce qui complique les interventions de GRDF. « Il faut qu’on profite d’une fenêtre de tir assez longue pour qu’ils interviennent, explique Jean-Paul Michel, le maire UDI de Lagny-sur-Marne. Mais surtout, il faut qu’ils pérennisent ce sujet puisqu’il n’est pas normal que dans une zone inondable, on n’ait plus de gaz au motif que la zone est inondée. » Les prévisions annoncent encore 3 jours de descente du niveau d’eau mais le maire reste prudent. « Elle est déjà descendue puis remontée ».

Des violeurs de sépultures à Bois le Roi

cimetiere

Même nos défunts ne sont pas en sécurité !

Une nouvelle horreur à Bois le Roi où cinq tombes ont été profanées dans le cimetière municipal. Les cinq cerceuils sont manquants…

Un peu d’histoire

À partir du XIXe siècle, et tout au long du XXe jusqu’aux années 1990, on n’utilisait plus le terme de profanation dans le domaine juridique. L’expression employée était la « violation de sépulture ». Mais, dans les années 1990, la profanation du cimetière juif de Carpentras a déclenché un vif débat. Cet événement a beaucoup mobilisé la population : le Front national et plus généralement l’extrême droite ont été accusés d’avoir créé un climat propice à ces profanations. Le caractère antisémite de cette dégradation ne faisait aucun doute. C’est après cette affaire qu’apparaît le terme de profanation dans le Code pénal.

Quel objectif ?

Mais la majorité des profanations ciblent en général soit une personnalité spécifique (comme si l’on pouvait encore atteindre une personne décédée en profanant sa tombe), soit une communauté, notamment religieuse, que l’on souhaite choquer par des inscriptions anti-religieuses ou la profanation des corps. Mais quel est le but ici ? Les défunts étaient des personnes inconnues n’ayant pas déclenché la vindicte publique de quelque manière que ce soit, elles étaient de confessions différentes et sont décédées ne manière différentes à des années d’écart. Quel est le lien entre ces personnes ? Est-ce un hasard ? Qu’est-ce donc que ce profanateur ? Un nécrophile ? Un sorcier de magie noire ? Un très mauvais plaisantin ? Espérons que l’enquête de la police nous le dira.

Situation délicate à Angers

militaire

Notre correspondant à Angers nous fait part d’une situation très compliquée à vivre pour les citatins de la ville. En effet, cela fait plusieurs mois que les militaires imposent un couvre-feu alors que le calme est revenu en Anjou. Les forces armées ont-elles vraiment un interêt d’être encore en Anjou ? Nous comprenons que les militaires souhaitent défendre leur pays et nous les en remercions du fond du coeur, mais on entend de plus en plus parler d’écarts de comportement de la part des forces armées, ce qui commence à soulever la population contre les militaires et la politique de couvre-feu de ce préfet dont on vient à s’interroger sur les motivations… Entre ce couvre-feu militaire et la montée du front National, certains aspirent à des jours meilleurs et se prennent en main, laissant un espace d’ouverture à la diplomatie.

 La France solidaire

Des syndicats lycéens, étudiants et enseignants ont appelé à des journées de mobilisation pour demander le retrait du couvre-feu d’Angers et la mise en examen du prêfet concerné. Sur Melun, la grève estudiantine a eu lieu sur la filiale de l’université d’Assas et a également été suivie par une marche pour les droits civils dans les rues de la ville. Car la France n’est pas indifférente à un Président qui donne des troupes à un préfet. Les slogans utilisés parlent d’eux-même: « Sous les pavés blancs de la belle cité du préfet, le sang ». « Non au fachisme », « Le préfet, mon sac mortuaire et moi », etc. Nous savons que ces manifestations ont eu lieu un peu partout en France et nous espérons que le pouvoir en place entendra la voix de ses citoyens.

Shadow prend de la place dans le coeur des femmes

Shadow fait encore parler de lui

super-heros

Nous avons assisté au témoignage d’une femme ayant été sauvée d’un viol par notre nouveau super-héros. L’agresseur se trouve maintenant à l’hôpital, soignant ses blessures et son amour-propre, en attendant d’être récolté par la police et répondre de son acte manqué. « Il m’a sauvé, c’est un héros, je ne sais pas comment je pourrais le remercier. » nous a-t’elle confié. Ainsi que toutes les autres victimes qu’il a sauvé de bien tristes situations, cette femme fait donc maintenant partie du fan club de Shadow.

La police sur le pied de guerre

Une unité spéciale des forces de l’ordre est montée pour capturer Shadow mais gageons que la population féminine ne sera pas particulièrement encline à les aider dans cette affaire… Nous vous rappelons cependant qu’il est interdit de faire justice soi-même car cela amène toujours à des débordements, soyez vigilants…

Le coin associatif: Les cinéphiles de Nandy

chaplin-charlie-image

L’association des cinéphiles de Nandy organise des soirées régulières pour revisiter le 7ème art du cercle dernier. Passionnés, les adhérents nous parlent un peu de leur passion envers cet art et de l’histoire de celui-ci.

Les frères lumières

Né (officiellement) en 1895 par la grâce des frères Lumière, le cinéma n’est alors qu’une simple technique qui impressionne les foules. C’est, au sens littéral, un phénomène de foire. Toutefois, l’apport des Lumière ne se limite pas à la seule création de l’outil. S’ils s’intéressent peu à ses potentialités artistiques, ils explorent différentes ressources techniques et réfléchissent notamment aux multiples possibilités de cadrage.

Du théâtre enregistré

Toute autre est l’approche de leur contemporain Méliès. Celui-ci se contente d’utiliser ses caméras comme des machines d’enregistrement et il ne voit dans le cinéma qu’un substitut au théâtre[2] et aux spectacles de magie[3] qu’il pratiquait auparavant. Mais son travail est important car il approche le cinéma du spectacle donc – même si l’on en reste encore loin – de l’art. En fait, il faudra réunir ces deux approches largement antagonistes pour que le cinéma accède à l’art.

L’image et le son

Avec l’arrivée du son, le cinéma courut toutefois le risque de se perdre car, les spectateurs envisageaient alors moins le cinéma comme un art passionnés qu’ils étaient par cette nouvelle possibilité technique. De plus, certains réalisateurs semblèrent paralysés par le son et, quand ils ne refusèrent pas purement et simplement ce nouveau dispositif (comme ce fut le cas de Chaplin pendant des années), se réfugièrent à nouveau vers le théâtre filmé. Mais les années 1930 furent loin d’être une décennie perdue pour le cinéma. Dès son début, certains auteurs – comme, par exemple Fritz Lang, avec M le maudit (1931) et Le testament du docteur Mabuse (1933) – tirèrent un parti intéressant du son. Et, à la fin de celle-ci, le son était devenu un élément constitutif de l’art cinématographique lui ouvrant de nouvelles dimensions.

Au programme

Ne manquez pas les prochaines soirées pour découvrir ou redécouvrir ces monuments du cinéma que sont : le cuirassé Potemkine, Nosfératu le Vampire, Metropolis, Les temps modernes, Citizen Kane et bien d’autres encore !

A la préhistoire, les vampires étaient bien plus gros qu’aujourd’hui

chauve souris

Si elle a réjoui la communauté scientifique, la découverte récente du fossile d’une chauve-souris du Miocène inférieur en Nouvelle-Zélande, trois fois plus grosse que les espèces existantes et capable de se déplacer à quatre pattes, confirme que la diversité écologique s’est réduite depuis cette époque pas si reculée de la préhistoire. Vulcanops jennyworthyae, tel est le nom scientifique par lequel seront désormais désignés les spécimens d’une espèce de chauve-souris préhistorique dont un fossile a été récemment découvert près de Saint Bathans, au centre de l’Ile du Sud de la Nouvelle-Zélande. Son nom rend hommage au dieu romain du feu, parce que l’archipel néo-zélandais se trouve sur la ceinture de feu, et à Jennifer P. Worthy, paléontologue australienne spécialiste de la faune de la région de Saint Bathans. Le fossile de cette chauve-souris est daté de 19 — 16 millions d’années (ère du Miocène inférieur). Son analyse, dont les résultats ont été publiés mercredi dernier dans la revue scientifique Nature, a mis en évidence qu’il s’agissait des restes d’une espèce préhistorique de ce mammifère volant jusqu’alors inconnue. Cette découverte est la première de ce type en Nouvelle-Zélande depuis 150 ans. « Cette chauve-souris était relativement grande, la masse de son corps avoisinait les 40 grammes», peut-on lire dans l’introduction de l’article publié sous la direction de Suzanne J. Hand, professeur à l’Université de Nouvelle-Galles du Sud. Ce vampire préhistorique était donc environ trois fois plus lourd que les représentants des espèces que nous connaissons aujourd’hui. La morphologie de son squelette autorise à penser qu’il pouvait se déplacer à quatre pattes au sol. Par ailleurs, l’étude de ses dents, à laquelle se sont particulièrement attachés Suzanne Hand et ses collègues, montre que cette chauve-souris était omnivore. Son régime alimentaire la rapprocherait ainsi de certaines espèces vivant actuellement en Amérique Latine. Sur le site de Saint Bathans, où les fouilles ont commencé il y a une quinzaine d’années, des fossiles d’animaux aujourd’hui disparus, notamment des tortues terrestres et des crocodiles, avaient précédemment été mis au jour.

Les bonnes annonces

Menuiserie

Recherche menuiser pour réparer du mobilier dans l’Orléanais. Numéro : 06.XX.XX.XX.XX

Je t’attends

Mon petit lion, tu as maintenant disparu depuis longtemps. Saches que je n’ai jamais cessé de te chercher. Le temps a passé, nous avons tous changé, toi comme moi, mais ça n’a jamais changé l’affection que je te porte. Reviens à la maison de notre enfance, je t’attendrai toujours.

Pour vos archives : fichier pdf fevrier 2018

Publié dans I. Le Petit Journal (RP) | Pas de Commentaire »

 

Blog du niveau intermédiaire |
NTC Solidarité |
Familyafterall |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les touristes à Frejus
| Font-Romeu Autrement
| Naissance et Co-Nais-Sens