Le Janvier des Petits Jardins

Posté par cercledeslunes le 11 janvier 2016

Qui dit nouvelle année, dit bonnes résolutions, enfin surtout gueule de bois pour la plupart.

2016 débute sur les chapeaux de roues ! Une explosion, un trésor, des réfections routières, un contrôle fiscal, un tableau, des taxis historiques, une suspension religieuse et un doctor who vampirique russe. Une sacrée panoplie d’événements que j’ai rassemblé pour vous, mes fidèles lecteurs !

La grande absente : la neige. Nous apprendrons peut-être qu’elle a été enlevée contre rançon. Je reste sur le qui-vive et vous tiendrai au courant.

Et nous avons pensé à vous qui lisez le Journal des Petits Jardins avec assiduité et avidité depuis toujours (laissez-moi rêver un peu), nous avons décidé de vous impliquer en ouvrant une rubrique rien que pour vous et vos témoignages poignants, véridiques, émouvants et parfois drôles.

Son nom : Gossip !

A vos claviers, plumes, crayons, doigts ou ce que vous voulez. Vous pouvez nous écrire à l’adresse suivante : cercledeslunes@gmail.com. On vous attend pour le mois de février.

 

Une Abbesse au couvent d’Amillis

Le couvent des dominicaines a fait l’acquisition de l’une des 232 œuvres de la collection du Comte de Paris lors de la vente aux enchères qui s’est déroulée fin septembre 2015.

L’œuvre est une huile sur toile du peintre Pierre Gobert – Louise Adélaïde d’Orléans, Sœur Bathilde, Abbesse de Chelles – cédée pour la somme de 4 375 € alors qu’elle avait été évaluée à plus de 8 000 €.

Abbesse Louise Adélaïde d'Orléans

 

Pour la petite histoire, cette huile sur toile représente Louise Adélaïde d’Orléans, 3ème enfant et la 2ème fille (sur 8 enfants) de Philippe II d’Orléans (1976-1723) et Françoise Marie de Bourbon (1677-1749) fille de Louis XIV et de Mme de Montespan. Elle était très proche de ses sœurs Marie Louise Elisabeth (future duchesse de Berry) et Charlotte Aglaé (future duchesse de Modène). Elle fut aussi considérée comme la plus belle des filles du duc d’Orléans.

Physiquement, Mme Palatine (sa grand-mère paternelle) la décrira ainsi dans ses mémoires : « Melle de Chartres, deuxième fille de Mme d’Orléans est bien faite, et la plus belle de mes petites filles : elle a une belle peau, un teint superbe, des dents blanches, de beaux yeux, et une belle taille mais elle bégaie un peu ; elle a des mains bien délicates, le rouge et le blanc se mêlent sur sa peau sans art. Jamais je n’ai vu de plus belles dents, on dirait un collier de perles. La gencive n’est pas moins belle. Un prince d’Anhalt, qui est ici, est fort amoureux d’elle mais c’est sans danger, car le sire est passablement laid. Elle danse bien, et chante encore mieux, elle a une belle voix, lit la musique à livre ouvert et entend parfaitement l’accompagnement. Elle chante sans faire la moindre grimace… »

Louise Adélaïde fut placée à l’abbaye de Chelles avec sa sœur Charlotte Aglaé dès leur plus jeune âge et démontra sa volonté de se tourner vers la religion au grand dam de sa famille qui tenta vainement de l’en détourner. En août 1718, elle prononce ses vœux de religieuse à la grande désolation de sa grand-mère, Mme Palatine. Elle prend le nom de sœur Bathilde et entre dans l’ordre de Saint Benoit. En 1719, elle devint l’abbesse de Chelles, titre qu’elle gardera jusqu’à sa mort. En 1734, elle se retire à Traisnel et sera emportée par la variole à 44 ans. Elle sera inhumée dans l’église de la Madeleine de Traisnel à Paris.

Actuellement exposée au couvent des dominicaines d’Amillis, les sœurs ont souhaité pour la nouvelle année que l’œuvre puisse être admirée tous les premiers dimanches du mois de Janvier.

 

Les gens du voyage chez Mickey

Des gens du voyage se sont installés entre Noël et Jour de l’an sur le terrain vague de la commune de Serris, non loin de Val d’Europe et de Disney. C’est ainsi qu’une poignée de familles ont implanté leurs six caravanes presque sous les fenêtres du Hipark Residence Serris Val d’Europe.

Une petite communauté, sans véritables ressources au regard de la vétusté de leurs logis mobiles. Leur présence et surtout leur mode de vie quotidien risquent vite d’incommoder les riverains. Des voisins du terrain se sont d’ailleurs manifestés pour faire savoir leur désaccord : l’un d’entre eux a même appelé la police pour lui demander de venir constater l’arrivée des caravanes : « Ils se sont branchés sur l’électricité publique ».

Joint par téléphone, le maire était déjà informé de cette installation et a annoncé, lundi 4 janvier, avoir décidé de laisser les gens du voyage accéder à ce terrain après que des riverains aient déposé de multiples recours contre le projet de la ville d’y construire des logements sociaux. Les riverains ont décidé de se regrouper en collectif.

 

Suspension énigmatique

A l’heure de la parution de cet article, nous ne connaissons pas encore les raisons qui ont mené à la suspension du père Bandolier. Les hautes instances de l’Église n’ont pas souhaité s’exprimer sur le sujet, tout comme le père lui-même.

Les spéculations et les rumeurs sur la décision de le suspendre fleurissent : soupçons de corruption, détournement d’argents, pédophilie, pour les plus « classiques » mais c’est sans compter les conspirationnistes de tous poils et leurs théories parfois étranges voir totalement farfelues.

Au final, la suspension du respecté Père Bandolier reste une énigme et soulève beaucoup d’interrogations qui n’auront pas de réponse pour l’instant.

 

La Ferté-sous-Jouarre : Un trésor dans le Petit Morin

Lors d’un exercice, la brigade fluviale des pompiers de la Ferté-sous-Jouarre a découvert un magnifique instrument de mesure du 18e siècle dans le Petit Morin, à hauteur de Vanry. Il s’agit d’un cercle de Borda, un instrument de mesure mis au point par Jean-Charles de Borda, utilisé pour les premières mesures de triangulation. C’est une découverte qui n’arrive pas tous les jours ! L’instrument est actuellement exposé à la caserne des Pompiers de la Ferté-sous-Jouarre, fiers de leur découverte.

Signé Jecker, l’objet date de 1794 selon les premières expertises. Il est en parfait état, dans son coffret et n’a heureusement pas souffert de son immersion dans l’eau. Antoine Marlin, pompier attaché aux interventions fluviales à l’origine de la découverte nous explique que le coffret était heureusement protégé par un sac étanche, une corde usée devait surement maintenir le coffre à un endroit particulier mais celle-ci a cédée, l’eau et le temps ayant fait leur œuvre. Le coffre a alors dérivé dans le Petit Morin au grès des courants et des crues.

Cercle de borda

Ce cercle de Borda est quand même estimé à plus de 5 000 €.

 

Aérodrome – rebondissement fiscal

La Société Léonard et Fils est sous le coup d’un contrôle fiscal suite à une délation anonyme alors qu’il y a peu de temps les comptes de l’entreprise avaient pourtant été validés par le commissaire aux comptes. Les conséquences de ce contrôle fiscal ne sont pas anodines puisque l’entreprise familiale s’est vue suspendre son permis de construire jusqu’à nouvel ordre.

Cela frappe lourdement la société Léonard et Fils en charge du projet de construction de l’aérodrome entre les municipalités de Faremoutier et de La-Celle-Sur-Morin. La direction n’a pas souhaité communiquer sur le sujet.

 

La légende des taxis de la Marne

L’image du taxi AG-1 dans la cour des Invalides, avec le canon au second plan, donne l’impression d’une anomalie : ce véhicule civil, un peu usé, aux couleurs vives, ne semble pas à sa place dans ce cadre majestueux et martial. Mais l’épisode des taxis de la Marne signifie justement, dans l’imaginaire collectif, une aventure héroïque, qui associe étroitement le monde du front et celui de l’arrière dans la défense de la patrie. Gallieni, qualifiant son initiative, évoque d’ailleurs une « bonne idée de civil », qui trouve une application militaire. L’union sacrée était ainsi matérialisée et concrétisée.

Si le rôle des taxis n’est en effet pas décisif en septembre 1914 (la très grande majorité des troupes est transportée en train) et si la réquisition n’est pas gratuite (l’armée paye les 70 012 francs de courses), l’épisode acquiert, notamment grâce à la presse, une forte portée symbolique : il représente le sursaut national victorieux qu’ont permis la détermination, l’énergie, l’unité nationale et un certain « génie français » de l’improvisation. On peut d’ailleurs supposer que de nombreux chauffeurs de taxi racontent « leur » bataille de la Marne à leurs passagers, lesquels occupent, au propre comme au figuré, la place des soldats. Au-delà de la bonne publicité qu’ils assurent à la compagnie, ils contribuent ainsi à alimenter le mythe et à l’ancrer dans le quotidien des civils. Transfigurés par le 6 septembre 1914, ces taxis familiers seront étroitement associés aux combats victorieux et au courage des soldats. Preuve que l’héroïsme peut concerner aussi l’arrière, qui se tient prêt et sait se mobiliser. Vecteur de patriotisme et de solidarité nationale, la légende est entretenue pendant le conflit et bien après.

Taxis de la marne

 

Les boulevards circulaires de Disney fermés à plusieurs reprises

Les services d’entretien de la voirie ont enfin décidé d’intervenir mais pas au meilleur moment. En effet, la circulation régulière des poids-lourds ravitaillant les différents hôtels et restaurants, ainsi que le centre commercial de Val d’Europe abîme la chaussée et de plus en plus de nids de poule étaient à déplorer. L’axe circulaire qui entoure Val d’Europe mais surtout les différents parcs de Disney a régulièrement été fermé aux poids-lourds pour permettre des travaux d’entretien en cette fin d’année.

Les travaux réalisés ont entraîné alternativement la fermeture du boulevard du grand fossé et du boulevard de l’Europe. L’interdiction de circulation a été scrupuleusement respectée par les chauffeurs routiers au grand dam des responsables des hôtels et des restaurants qui ont vu leurs stocks dangereusement diminuer en ces périodes de fêtes et se sont vus dans l’obligation de passer par des poids-léger, augmentant considérablement les coûts de livraison, afin d’assurer le maintien de leur réserve.

 

Une voiture fait Boom !

Dans la nuit du 9 Décembre 2015, une voiture a explosé ne faisant, heureusement, aucunes victimes. Cela s’est produit devant le musée Louis Braille alors qu’une soirée privée s’y déroulait. Et c’est d’ailleurs grâce à la réactivité de certains invités que l’incendie a pu être rapidement maîtrisé.

On ne connaît pas encore l’origine du sinistre mais il semblerait qu’une défaillance électrique soit à l’origine de l’explosion.

 

En fait, Vladimir Poutine est un Vampire !

Vladimir Poutine est à la tête de la Russie depuis plusieurs années maintenant et il est donc un des hommes les plus puissants au monde après Barack Obama et le maire de Melun. Oui mais voilà, il cache aussi un lourd secret. En réalité, Poutine n’est pas un simple mortel et il serait ainsi… un vampire ! Et si vous ne me croyez pas, alors ces photos devraient totalement vous convaincre.

Poutine a toujours fasciné les foules, et aussi les tabloïds. The Daily Mail a d’ailleurs fait sensation en début de semaine en publiant cette série de trois photos prises en 1920, en 1941 et en 2015.

Poutine

Si elles ont fait couler beaucoup d’encre, ce n’est pas grâce à la qualité de leur cadrage ou à leur valeur artistique. Non, en réalité, elles présentent des hommes ressemblant énormément au président russe. Sans surprise, elles ont beaucoup tourné sur internet et des internautes ont commencé à échafauder de nombreuses théories pour tenter d’expliquer cette surprenante ressemblance. Certaines personnes ont même mené une enquête plus approfondie et pensent ainsi que Poutine a aussi été Vlad III L’Empaleur, mieux connu sous le sobriquet de Dracula.

Non, vous ne rêvez pas, Poutine serait le père de tous les vampires et c’est sans doute pour cette raison qu’il est capable d’évoluer en plein jour sans prendre feu. L’histoire a de quoi faire sourire mais ce n’est pas la première fois que Poutine donne vie à des théories aussi loufoques.

 

Laisser un commentaire

 

Blog du niveau intermédiaire |
NTC Solidarité |
Familyafterall |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les touristes à Frejus
| Font-Romeu Autrement
| Naissance et Co-Nais-Sens